Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 Ohé, du bateau ! [Naho Kitahara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Mer 12 Aoû - 20:42

Ohé, du bateau !
Keiji était en cours et comme à son habitude, il ne faisait pas grand chose. Et puis, ce n'est pas comme s'il voyait une utilité quelconque aux cours d'Histoire qui sont plus barbants qu'autre chose. Il bavardait et se balançait doucement sur sa chaise, scrutant le paysage par la fenêtre, perdu dans ses pensées. C'était le dernier cours de la journée, et il allait bientôt être sauvé par le gong. Lorsque la sonnerie retentit, Keiji manqua de perdre l'équilibre mais se rattrapa à temps. Il soupira et prit son sac sur une épaule avant de sortir de la salle.

Le jeune homme se demandait si tout se passait bien pour sa petite sœur et si sa journée avait été bonne. Il espérait aussi qu'elle n'eût pas trop de soucis pour se déplacer et que personne n'ait osé lui dire quelque chose de désagréable – il s'en occuperait personnellement sinon. Il voulut partir à sa rencontre mais il ne savait plus quel cours elle avait à ce moment là et se retrouvait fort dépourvu. Keiji se mit alors à écumer les couloirs en passant sa tête à chaque porte pour voir les élèves qui restaient encore dans les salles. Mais aucune trace de Naho.
Fais chier.
Souffla-t-il. Il entreprit de partir et de l'appeler un peu plus tard lorsqu'une idée lui vint à l'esprit. Keiji essaya de se frayer un chemin au travers du couloir bondé et se retrouva proche des toilettes. Il baissa la tête et ferma les yeux. Après tout, toute jeune demoiselle qui se respecte se rend ici après une dure journée de cours, non ? Il les ouvrit de nouveau, débloqua la porte à l'aide de la poignée et donna un coup de poing sur la dite porte des toilettes des filles sans gêne aucune.
Eeeeeh ooooh, Naho ! T'es là ?
Revenir en haut Aller en bas
Naho Kitahara
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année

98
09/08/2015
21
Troisième année
Hétéro
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: a2
Disponibilités: Disponible
Relations:

Mer 12 Aoû - 22:23

Journée normale de galère...vous savez, la routine. Elle à tâté pendant 5 minutes sa porte de chambre car elle commençait les cours un peu plus tard que Akemi exceptionnellement et ne semblait toujours pas avoir compris que la porte ne se poussait pas mais se tirait bien...en trois années ça n’avait pourtant pas changé. Et même si elle avait passé ce palier sans grand dommage, le long calvaire de cette journée ne faisait que commencer. Munie de sa canne, elle avait du entrainer certaines personnes à retrouver leur souvenirs de longues heures passées à sauté à la corde dans les cours d'école et pour certain leur avait fait comprendre que leur chevilles pouvaient être douloureuses si bien stimulées. Ce fut donc non sans s'excuser au moins une bonne dizaine de fois qu'elle avait finalement atteint sa salle de classe et qu'elle était bien partie pour suivre les cours, munie de ses manuels en braille. Comme à son habitude elle était attentive et il n'y avait rien à redire sur son attitude, jamais. Elle est presque parfaite, la miss...sauf quand on l'interroge ou qu'on la sort de ses pensées -entièrement dédiées au cours-.

Et, en tant que demoiselle qui se respecte -huhu-, la jeune femme s'était dirigée dans les toilettes et pour y faire des choses dont tout le monde se doute et qu'on ira donc pas détailler. Du bout de ses doigts elle avait tâté le bois de la porte en recherche du petit logo incrusté dans celle-ci qui lui indiquait bien qu'elle s'orientait vers celles qui étaient bien destinées aux demoiselles et non pas vers celles des hommes. Elle n'y voyait peut-être rien, mais tout de même il n'était pas question de se cogner dans des urinoirs en porcelaine grossière ou encore d'avoir le droit à des moqueries. Pas question de tomber aussi bas que ça ! Elle poussa avec un peu de mal la porte en manquant de laisser sa canne de l'autre côté de celle-ci avant de se mettre à l'agiter dans tous les sens (par chance personne n'était là..) en cherchant les cabines qu'elle trouva grâce au tintement sourd de sa canne contre les piliers de celles-ci. Les longeant alors du bout de ses doigts, elle ouvrit la première qui voulu bien s'écarta à la pression de ses doigts, cherchant alors le loquet qu'elle verrouilla aussitôt trouvé.

Et ce fut au moment de ressortir qu'elle sentit alors la porte s'ouvrir avec violence, ce qui la fit sursauté et serrer sa canne comme jamais -sait on jamais, peut-être s'agissait-il de ce surveillant si terrifiant juste par sa voix grave-. Avant qu'elle n'entende la voix la plus familière au monde. Elle en fut tellement soulagée qu'elle lâcha prise sur sa canne qui tomba sur le sol et qu'elle voulu ramasser aussitôt en oubliant qu'elle était en plein face à face avec une porte fermée. Elle se cogna alors dans celle-ci -ô grande surprise- avec brutalité, se redressant sans avoir récupéré sa canne elle chercha le loquet en ayant sa main sur la partie de son front qui était douloureuse. Elle poussa alors la porte ainsi déverrouillée et fit juste...un pas vers l'avant. Un pas fut suffisant pour qu'elle se prenne les pieds dans sa camarade de tous les jours et qu'elle se mette à "danser" à cloche pied en priant pour qu'elle s'arrête un jour ou tout simplement qu'elle évite l'évier si elle devait se retrouvée par terre.

Toujours sur ses deux pieds, même après tout ça. C'était merveilleux. Non. Miraculeux. Si bien qu'elle resta elle-même un instant un peu indécise. Avant de se tourner vers la où elle avait entendu la voix de son ainé en prenant un ton presque vexé.

« Ne me fais pas peur comme ça !! J'ai manqué de tomber par terre !»


Avec ou sans lui elle aurait pu le faire de toute façon...il lui fallait juste une excuse. Et puis...le fait qu'il soit dans les WC des filles...elle avait pas tellement percuté, enfin pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 13 Aoû - 1:00

Un tintement sourd se fit entendre, bruit si familier aux oreilles de Keiji. Sa sœur était là, il n'y avait aucun doute, sa canne pour preuve. Il esquissa un sourire. L'aurait-il surprise et cela aurait éveillée sa maladresse légendaire ? Mais ce sourire se dissipa bien vite lorsque le tintement fut suivit d'un choc contre la porte et d'une sortie vacillante de la pauvre demoiselle. Il n'eût le temps que de faire un pas lorsqu'elle retrouva l'équilibre et qu'elle commença déjà à le réprimander, après un court instant.
Hey tu rigoles ?! C'est toi qui viens de me faire peur là ! J'ai vraiment cru que t'allais salement t'amocher !
Mais avec le ton que Naho avait pris et sa petite moue, Keiji se sentait un peu coupable. Il est vrai qu'il n'aurait peut-être pas dû entrer aussi brusquement en ces lieux. Il plaça sa main à l'arrière de sa nuque et fit une tête légèrement gênée – Ce n'est pas vraiment le genre de tête que l'on voit affichée sur Keiji, mais tout peut arriver lorsqu'il est avec Naho.
Excuse-moi, j'ai tout de même été un peu brusque. Mais ne fais plus de coup pareil !
Keiji s'approcha doucement de Naho et tapota sa tête en rigolant, sous les yeux ébahis des autres demoiselles présentes – mais il n'y faisait pas vraiment attention au final.
Après il faut dire aussi que tu es une belle empotée avec, en plus de cela, une discrétion égale à celle d'un éléphant ! Je suis sûr que l'on a entendu tout ce vacarme jusqu'à l'autre bout du couloir !
Il se décala légèrement, comme s'il avait déjà prévu de de recevoir un coup de canne volontaire. Keiji s'amusait à la taquiner quant à sa maladresse qui n'était plus un secret pour personne désormais. Et puis, il savait qu'elle le pardonnerait rapidement. Le jeune homme se dirigea vers l'évier le plus proche pour se rafraîchir le visage et éveiller un peu son esprit endormi par les cours ennuyeux de la journée. Il sourit comme pour saluer la gente féminine présente ici, voulant animer l'atmosphère devenue bien silencieuse, avant de se retourner vers Naho.
Alors, ta journée ?
Revenir en haut Aller en bas
Naho Kitahara
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année

98
09/08/2015
21
Troisième année
Hétéro
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: a2
Disponibilités: Disponible
Relations:

Ven 14 Aoû - 11:11

Il fallait toujours qu'ils reportent la faute sur l'autre et ce, à chaque fois. Mais juste pour rigoler et se taquiner, ça n'avait jamais rien de bien méchant. Elle l'entendit alors s'excuser, un ton assez gêné avait pris place. Ah...et maintenant c'était au tour de la cadette de se sentir coupable. Alors qu'elle s’apprêtait à se faire pardonner tout en ayant étirer un sourire sur son visage, elle le sentit approcher pour poser sa grande -pour ne pas dire énorme- main sur sa tête et pour commencer à lui tapoter le dessus du crâne. Son sourire s'effaça pour laisser sa petite mine boudeuse reprendre le dessus et les paroles qui suivaient n'arrangeaient en rien son etat d'esprit.

Elle aurait voulu se venger mais sa canne n'était pas tellement à portée de main...elle était par terre, pas loin de ses pieds elle le savait mais pas exactement où. Alors elle remettrait ça à plus tard. Quand il aura baissé sa garde. Car il devait s'y attendre à le recevoir ce fameux coup de canne, elle l'avait senti se décaler. L'eau du robinet s'écoulait, s'en suivit de quelques murmures qui ne venaient pas de son frère -à moins que sa voix ne se soit grandement éclaircie entre temps- et d'une drôle d'impression d'être au milieu d'une belle scène d'animation. En guise de réponse à la question de son frère elle resta quelques instants en phase de "réflexion"...Elle avait eu mathématiques ce matin, une matière scientifique, une vraie hantise.

« J'ai eu mathématiques. .Et je ne comprenais rien au cours... »

Contrairement aux trois quarts des gens vivant dans le monde entier, Naho avait bien pris soin de prononcer entièrement le nom de la matière, pas de raccourcis, rien. Fâcheuse habitude de toujours vouloir bien parler. Et si elle avait fini sa réponse en parlant à voix basse c'était juste qu'elle n'aimait pas admettre que ce n'était pas du tout son fort. Alors qu'elle se baissa pour tâter le sol vers sa droite pour y récupérer sa canne, elle capta enfin qu'ils n'étaient peut-être pas vraiment au bon endroit pour faire leur discussion journalière....Après tout ils étaient dans les toilettes et qui plus est...celles des filles.

« On..devrait peut-être sortir de là, enfin...juste de la pièce. Ce n'est pas vraiment l'endroit idéal pour parler et surtout que tu risques d'avoir des ennuis si les surveillants t'attrapent ici. »

Bien qu'elle le savait habitué à converser de ses péripéties avec ces dit surveillants...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Ohé, du bateau ! [Naho Kitahara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bateau Cygne
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]
» Un bateau pour les Earthquake pirates!
» Demande d'un bateau, où dois-je aller ? [ok]
» Ennui sur le bateau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Les toilettes-