Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 De la fiction à la réalité [PV Maikan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Jeu 13 Aoû - 12:40


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

 Les cours n'avaient pas encore débuté, Chizue aurait bien aimé sortir dehors histoire de s'amuser, mais la pluie l'en avait dissuadé. La blondinette avait donc décidé de se diriger vers la salle de repos, un roman dans la main. Pendant qu'elle marchait, elle jetait des coups d'oeil un peu partout - une habitude qu'elle n'arrivera certainement pas à perdre -. Arrivant au bout de quelques minutes devant la porte, Chizue pénétra dans la pièce. Il y avait quelques personnes - pas étonnant avec un temps pareils dehors -,, mais il restait tout de même de nombreuses places de libres. L'étudiante alla donc se poser sur une chaise, posant son livre sur la table en face d'elle.

Ne s'encombrant pas d'une salutation qu'elle aurait pu adresser à tout le monde, la blondinette se plongea directement dans son livre. Il s'agissait d'un livre de l'américaine Mercedes Lackey, c'est-à-dire Le griffon noir. Bien évidemment, elle avait tenté de le trouver en japonais, sans succès. Elle lirait donc en anglais, au moins, cela la perfectionnera peut-être un peu plus. Levant les yeux de son livre, son regard scruta la pièce, s'arrêtant sur un garçon assit non loin de là. Encore une mauvaise habitude qu'elle avait. Chizue était du genre à aimer les belles choses - et belles personnes -. Cependant, alors qu'elle pensait qu'elle était discrète, en réalité ce n'était pas le cas.

Ce ne fut donc pas étonnant que l'homme remarqua son regard posé sur lui. Mais avait-elle imaginé qu'il viendrait à sa rencontre, l'arrachant ainsi de l'univers de Valdemar - Etant le nom du monde de son roman - ?

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 13 Aoû - 14:11

Oh toi chère pluie merci, merci beaucoup! Grâce à toi Maikan Tyler Sota avait une très bonne excuse pour ne rien faire de sa journée parce qu'aujourd'hui il était fatigué il voulait juste glandouiller. Cependant le sommeil n'était pas au rendez-vous alors le brun s'était résigné à changer légèrement ses plans. Il glissa littéralement hors de son lit pour s'habiller vite fait, tee-shirt, jean, flip-flop puis il s'arma d'un carnet de croquis, d'un crayon et d'une gomme avant de sortir.

Direction la salle commune, il trouverait bien quelques personnes là-bas à esquisser. Hum, intuition correcte! Il s'agit dans un fauteuil, dans un coin, histoire d'avoir une vue assez large du lieu. Ses affaires posées par terre il attacha sa longue chevelure en arrière avant de se mettre à gribouiller nonchalamment. Quelques coups de crayon, regard qui parcours la salle, retour sur le bloc de papiers et ainsi de suite. Cependant au bout d'un moment il tiqua, des gens étaient arrivés et une de ces personnes l'observait, lui jetait des petits coups d’œil.

Oh une amatrice? Joli minois, une blondinette, bon point ça, de grands yeux limpides... C'est qu'il y aurait quelque chose à tenter là! Qu'il avait bien fait de descendre, son énergie était revenu à la perspective de pouvoir papoter tranquillement avec une jolie fille. Pas timide pour un sous le jeune homme se leva sans hésitation suite à un nouveau regard échangé et alla s'asseoir en face de la demoiselle. Bien entendu en s'approchant il avait observer sa proie, une lectrice... en anglais vu le titre, cool! Le griffon noir, de la fantasy surement... bon point de départ.

Bien installé au fond de sa chaise, il fixa la blondinette un petit moment avant de poser son carnet sur la table. Il s'avança légèrement sur son siège un peu affalé sur la table, sa main retenant sa tête. Il se racla la gorge, doucement, pour que sa voix soit plus suave et sourit gentillement à celle qui lui faisait face.

-Fervente lectrice je parie! En anglais qui plus est signe d'une origine particulière? Il regarda le livre un instant avec un sourire taquin sur le visage et il fit mine de le connaître. Oh je me souviens, la fin est triste, la mort du héros HOR-RI-BLE! Pffff le retournement de situation quoi!

Vilain Maikan, toi et tes approches farfelues un jour vous risquez de vexer quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Jeu 13 Aoû - 14:57


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

 Elle le sentit s'approcha dans sa direction, se posant tout naturellement sur la chaise d'en face. Au début, Chizue fit mine de ne rien voir - ses joues se tintant tout de même d'une jolie couleur rose -. Cependant, elle ne pouvait plus l'ignorer lorsque celui-ci prit la parole. Relevant la tête de son livre, elle le regarda attentivement. Le jeune homme pouvait penser que la demoiselle était en train de se satisfaire de la vue qu'elle avait. En fait, l'étudiante était juste en train de faire un effort surhumain afin de ne pas ouvrir sa bouche un peu trop vite. Cela lui faisait plaisir qu'un garçon aussi joli l'aborde, mais avec une technique de drague si voyante, cela en était presque ridicule.

La dernière phrase du jeune homme fit comme un déclic pour Chizue qui laissa échapper un rire cristallin. Il ne le savait certainement pas, mais elle avait déjà lu ce livre, il y a quelques années, alors lui sortir que le héros meurt à la fin du tome, prouve qu'il ne l'a pas lu. C'était vraiment trop drôle que l'étudiante ne pût s'empêcher d'en rire. Son corps secoué par des spasmes, il lui fallut plusieurs minutes pour se reprendre plus ou moins. Respirant profondément, elle replaça une mèche blonde derrière son oreille, avant de répondre au jeune garçon.

"Vous devriez vous renseigner sur l'histoire avant de vouloir draguer une fille de la sorte. Mais j'avoue que vous m'avez fait bien rire pour le coup."

Se doutant que la conversation allait continuer encore un moment, Chizue plaça son marque-page à l'endroit où elle s'était arrêtée de lire et referma le bouquin. De toute manière, peut-être qu'avoir une discussion serait plus amusante que de rester un après-midi entier plongé dans le monde écrit par Mercedes Lackey.

"Ah oui sinon, je suis en effet une fervente lectrice. Plus précisément de l'heroic fantasy, mais je ne dis pas non à un bon policier. Pour la question, non c'est juste que le livre n'a jamais été traduit en japonais, donc, je le lis en anglais vu que je comprends la langue."

La blondinette s'arrêta de parler, regarda le jeune garçon en se demandant à quoi il pensait maintenant d'elle. Si Chizue était, elle, une Japonaise... Il était aisément facile de deviner que la personne qui était devant elle était d'une nationalité différente. Déjà du fait de un accent légèrement prononcé et surtout, du fait de son physique - ses cheveux de la sorte, lui donnant beaucoup d'allure -. Alors que lui avait opté pour un t-shirt et Jean, l'étudiante avait quant à elle décidait de porter une longue robe blanche avec des collants de couleurs chair. Eh oui, il faisait quand même un peu trop chaud à son goût malgré la pluie.

"Vous n'êtes pas japonais en tout cas non ? Ah moins que je me trompe."

Comme elle ne le connaissait pas, elle préférait le vouvoyer. A lui de voir s'il préférait être tutoyer.
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 13 Aoû - 16:57

Mission accomplie! Elle avait souri, même plus elle avait rit et quoi de mieux pour entamer une discussion ou une relation. Bon c'est sur qu'il n'avait pas prévu de passer pour un idiot à ce point mais il n'aurait pas pu savoir qu'elle l'avait déjà lu, en tout cas c'est ce qu'il supposa. C'était un coup de poker après tout et le résultat était là il n'avait pas à se plaindre. Celle qui rougissait en le regardant il y a de ça deux minutes semblait s'être relaxée. Il n'en demandait pas plus, mettre les gens en confiance, à l'aise il aimait ça.

En tout cas son raté lui avait permis de voir un côté bien mignon de son interlocutrice, autant que sa manière de replacer sa mèche de cheveux pour reprendre un peu de son sérieux. Joli rire d'ailleurs. Attendrit le garçon vint mettre son autre main sous sa tête tout en regardant la blondinette et en lui souriant.

-Quel intérêt?! Ce genre de recherche est ennuyante... Puis si je prêtant connaitre la fin d'un livre c'est uniquement pour aborder les gens et détendre l'atmosphère pas pour parler littérature! Et au pire je peux même continuer la conversation en demandant des infos sur leur bouquin. Et tu vois ma technique marche bien!! Tu en es la preuve vivante!

Ensuite il l'écouta la jeune fille tout en se saisissant de son livre. D'un doigt appuyé contre la couverture il fit glisser l'objet jusqu'à lui pour mieux l'observer et lire le résumé en diagonale. Magie, guerre, héros ailé... effectivement l'heroic fantasy c'était son truc. Il releva la tête vers elle.

-Hum ça m'a l'air pas mal! Et en plus d'être mignonne elle est courageuse et passionnée. Je connais pas grand monde qui lit l'original quand il ne trouve pas la traduction. Je pourrai te l'emprunter?

Il fixait de nouveau le bouquin en lui demandant ça. Cela ne lui ferait pas de mal de se remettre à la lecture et de par sa volonté de le lire, quitte à ce que ce soit en anglais, la jeune fille lui avait donné envie de lire. Puis avant de remettre, à son tour, une de ses mèches derrière son épaule il fit glisser de nouveau le livre vers son interlocutrice.

-Bien vu! Lança t-il en souriant. Du moins à moitié, ma mère est japonaise et mon père canadien, avec du sang indien. Ça donne un mélange assez particulier... je ne passe pas trop inaperçu quoi. Puis tutoie moi, pas de chichi entre nous! Ça se trouve t'es plus vieille que moi!

Le garçon soudainement se redressa, se tenant bien sur sa chaise il tendit une main à la jeune fille.

-Pardon d'ailleurs pour mon manque de civisme! Maikan Tyler Sota, 19 ans j'entre en troisième année, ravi de te rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Jeu 13 Aoû - 17:52


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

 Le jeune homme semblait satisfait par la tournure de l’événement. Il est vrai que c'était une bonne atmosphère qui s'était installée entre les deux étudiants, chacun souriant gentiment à l'autre. Chizue le regarda prendre le livre histoire de pouvoir regarder la quatrième de couverture. On pouvait dire que cela résumé bien ce qu'aime la demoiselle - bien que le livre dans son intégrale soit parfois ennuyant -. Ce qui lui avait tout de suite plus en voyant ce livre, c'était surtout le griffon qui était imprimé sur la couverture - car cela faisait penser à de la mythologie -.

Même si aux oreilles de la blondinette, les paroles du garçon résonnèrent encore comme une sorte de drague, elle ne put s'empêcher de rougir faiblement. En même temps, elle n'était pas une fille insensible aux compliments. Cherchant à ne pas montrer cette gêne occasionnée, Chizue préféra répondre.

"Bah, il faut savoir braver la différence si l'on s'intéresse à quelque chose en particulier. De plus, cela nous apprend aussi à connaître cette langue qui nous est plus ou moins étrangère. Du moins, pour moi, c'est le cas."

C'était pour la demoiselle une évidence étonnante. Voilà une des raisons qui faisait qu'elle ne comprenait pas trop pourquoi ce garçon lui disait qu'elle était courageuse. Du fait de certains amis, Chizue avait appris que pas mal d'étrangers s'étaient intéressés au Japon ainsi qu'au Japonais, grâce au manga ou, aux divers anime. Bref, ce n'était qu'une comparaison comme une autre.

Le jeune homme était donc un métisse ? Un mélange assez intéressant qui piqua visiblement sa curiosité. Cependant, elle ne souhaitait pas se montrer trop irrespectueuses en lui posant de nombreuses questions sur ses origines ou encore, sa ville natale. Rendant son sourire à son nouveau compagnon du moment, elle lui prit la main qu'il lui tendait. Il avait l'impression d'avoir la peau aussi douce que celle d'une femme, mais avec une force bien supérieure à la sienne - heureusement d'ailleurs -.

"Je ne suis pas plus vieille que toi, tu peux en être rassuré." Fit-elle en rigolant légèrement, avant de rajouter. "Maikan enchanté, moi c'est Chizue Akeboshi. Tout comme toi, j'ai dix-neuf ans et je rentre également en troisième année."

Comme quoi, le hasard fait bien les choses. Il réussit à réunir deux jeunes étudiants du même âge, semblant s'intéresser aux mêmes trucs. Le regard de Chizue se posa sur le carnet de Maikan. Il ne sera pas le seul à vouloir "s'intéresser" à ce que fait son voisin - même si elle, ce n'est certainement pas avec une idée derrière la tête -.

"Dis, c'est un carnet pour dessiner n'est-ce pas ? Étant donné que je t'ai montré ce que je lisais, à toi de me montrer tes croquis. C'est la moindre des choses n'est-ce pas ?"

Elle lui fit un clin d'oeil complice, tout en mettant sa main devant sa bouche afin de pouvoir pouffer en toute "discrétion".

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 14 Aoû - 11:33

L'explication de la jeune fille quant au pourquoi de sa lecture en anglais fit sourire Maikan: "braver la différence si l'on s'intéresse à quelque chose en particulier"... Une phrase qui les rappelait largement les idées de ses parents, c'était le genre de philosophie qu'ils lui avaient répété depuis tout petit. C'était drôle de voir quelqu'un d'autre tenir ce genre de propos. Alors il acquiesça simplement au fur et à mesure que la blondinette parlait, bien content de rencontrer quelqu'un pensant de cette façon.

Cette dernière sembla tiquer lorsqu'il lui parla de ses origines, le cocktail qu'était Mai avait de quoi surprendre il le savait. Déjà au Canada certains de ses amis ou de ses conquêtes c'étaient amusés à chercher en lui les différents traits qui faisaient de lui ce qu'il était. Il était donc fort habitué à être zyeuté et de répondre à des questions mais la jeune femme sembla se retenir. La fameuse "pudeur" japonaise peut être!

La petite main blanche de la demoiselle dans la sienne il la secoua légèrement tout en l'écoutant se présenter, il n'avait pas forcément respecté les conventions japonaises mais il ne les avait pas encore retenu. La coïncidence devenait encore plus drôle, un large sourire sur le visage, le garçon était à présent tout excité.

-Oh c'est fou ça! On sera peut être dans la même classe! Chizue... c'est joli, ça te va bien!

Soudainement la jeune fille posa sa main sur le carnet de dessin que le brun avait posé juste à côté de lui. Entreprenante, donc. Mais c'était juste, chacun son tour en quelque sorte et puis qui dirait non à une si jolie personne. Clin d’œil charmant et ça y est il ne pouvant dire non!

Le garçon aimait dessiner cependant savoir s'il était vraiment doué était une autre affaire. Il pratiquait depuis longtemps, sans pour autant avoir prit de cours, mais passionné il n'avait de cesse de représenté ce qu'il voyait. Même si le peu de personnes qui avaient vu ses "œuvres" semblaient les avoir appréciées il ne savait pas si c'était seulement par politesse ou si le temps qu'il avait passé à s'exercer avait payé. Bon au pire Chizue rigolera devant l'étendue de son non-talent. Il se repositionna au fond de sa chaise.

-Vas-y! Je ne garantie pas le résultat mais fais-toi plaisir. C'est un juste retour des choses Dit-il en souriant. J'attend ton verdict!

Tout de même un peu stressé le canadien prit son stylo entre deux doigts et se mit à jouer avec, provoquant un petit bruit. D'ailleurs ça lui revenait... n'avait-il pas crayonné les traits de la blondinette avant de venir lui parler? Il espéra ne pas l'avoir trop loupée histoire de ne pas la froisser ou passé pour un gros nul.
Revenir en haut Aller en bas
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Dim 16 Aoû - 11:21


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

 Elle ne cherchait pas à le charmer en agissant de la sorte. C'était juste sa façon d'être. Chizue remarqua le sourire de Maikan - ce qui la fit rigoler quelque peu encore une fois -. Il est vrai qu'avec un peu de hasard, ils seraient très certainement tous les deux, dans la même classe. Le jeune homme appréciait donc son prénom ? C'était gentil de sa part. De toute manière, elle aimait son prénom, alors si les autres ne l'appréciaient pas, bah tant pis.

"Merci beaucoup ! Ton prénom te va aussi, tu sais." Lança-t-elle d'un ton joyeux.

Ayant l'accord de pouvoir regarder le carnet, Chizue lui fit un grand sourire, afin de le rassurer. Elle attrapa le bloc qu'elle ouvrit lentement. Au fur et à mesure qu'elle regardait ses dessins, l'étudiante pouvait admirer son évolution. Il était doué, même si parfois ses traits manqués de précisions. Maikan devait certainement apprendre de par lui-même, sans suivre un cours quelconque. De toute manière, parfois gribouiller n'est qu'un passe-temps.

Son regard se posa alors sur un dessin qui attira son attention. Comme cela, le jeune garçon l'avait lui aussi regardé ? Avec plus de discrétion qu'elle en tout cas. Les yeux brillants, son sourire s'élargit alors qu'elle reportait son attention sur Maikan. Cela la touchait de voir que l'on s'intéressait au moins, un au minimum à elle. Chizue n'y était pas habituée, alors il n'était pas étonnant qu'elle soit émotive la pauvre petite fille. Se reprenant - car pleurer devant un 'inconnu' n'aurait pas été extra -, la demoiselle s'exclama d'une voix légèrement tremblante.

"Tes dessins sont très jolis. Tu fais des traits bien plus légers et fluides que certaines personnes. Il y a quand même des choses qui méritent d'être amélioré." Chizue s'arrêta quelques secondes, se grattant la tête d'un air gêné. "Et euh... Merci pour le dessin me représentant."

Lorsque l'on pensait comprendre la jeune fille, celle-ci avait tendance à vous étonner en changeant radicalement de comportement. Autant elle pouvait rigoler, comme l'instant d'après, se mettre à pleurer sans aucune raison. Son émotivité en était peut-être la cause. Bref, ce n'était pas le moment d'y penser.

"Hum pourquoi es-tu venu ici, à Burning Gold ?"

Comment changer de discussion version Chizue. Maikan se laissera-t-il prendre, ou lui rappellera-t-il son même de gêne quelques minutes auparavant ?

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mar 18 Aoû - 0:11

La jolie blonde sourit à l'excès d'enthousiasme du brun, ce qui, à son tour, l'amuse. Il faut dire que son côté enfantin, à s'extasier pour pas grand chose avait tendance, malheureusement, à agacer certains ou en décevoir d'autres. Bah oui son côté beau brun mystérieux, si attirant pour certains, en prenait soudainement un coup lorsque Maikan sautait presque de joie devant un chiot ou tout autre chose. Enfin voila il préférait de loin la réaction de Chizue et d'ailleurs à ce moment il se dit qu'ils pourraient vraiment être des amis tous les deux, de bons amis même.

-Merci! Mélange amérindien et anglais, pratique pour m'adapter selon à qui je m'adresse! Répondit-il simplement.

Appréhendant l'avis de sa nouvelle connaissance Mai fixait son visage fin concentrer sur son carnet. A l'affût d'une expression positive il agitait nerveusement son stylo, encore, qui cognait contre la table dans un bruit plus fort que précédemment. Les sourcils blonds ne semblaient pas froncés, pas d'indices de dégoût ou d'horreur, c'était donc bon signe pour le dreadeux!

Elle sembla s'arrêter plus précisément sur une page, la dernière... Il le savait, il n'avait pu s'empêcher de dessiner la demoiselle qui lui jetait de si charmants regards. Maudit toi Maikan! Son nez tu l'avais bien fait? Et ses yeux? Le mouvement du stylo s'accélère, stresse quand tu nous tiens! Allez mon grand sois confiant, respires profondément et tout ira bien. Aussi discrètement qu'il pût le garçon inspira un grand coup, doucement, histoire de toujours avoir l'air "cool", s'il l'avait déjà été. Le verdict tomba, le stresse disparut.

-Oooh merci beaucoup! Je... je t'avoue que j'avais un peu peur, pas grand monde n'a vu mes dessins. Dit-il en rigolant tout en se grattant l'arrière de la tête. J'prend pas de cours alors merci pour les conseils! Comme on peut toujours se perfectionner en général ça m'aide bien ce genre de commentaire!

Puis en voyant rougir la jeune fille il se saisit d'une de ses mèches avec laquelle il se mit à jouer, la préférant à son crayon. Il la regarda droit dans les yeux, elle était mignonne à essayer de cacher sa gène alors que ses joues rouges la trahissait. Encore plus surprenant ses yeux semblaient tout humide et elle se dépêcha de changer de sujet, habille personne. Alors il eut envie de "jouer" monsieur le charmeur, juste parce que la demoiselle était si craquante à ce moment qu'il voulait continuer sur cette voie.

Tout d'abord il préféra suivre ses pas à elle. Il fit tout simplement comme s'il n'avait pas perçut la gène de son interlocutrice, détendu il répondit joyeusement à sa question, un petit sourire en coin.

-Oh pas grand chose. Ma mère est originaire du coin et après tout ce temps au Canada elle avait envie de revenir. Du coup on a emménagé sur l'île il y a peu et me voila!

Puis soudainement il la regarda plus intensément puis lui saisit le poignet, doucement, posant simplement sa main sur celui-ci, comme pour la rassurer, la calmer même s'il se doutait qu'il risquant surtout de la troubler.

-Je suis content que tu ne le prennes pas mal le fait que je t'ai dessiner comme ça, des fois, lorsque les gens s'aperçoivent de ça ils me traitent de voyeur. Tu veux que je te le donne, le dessin?

Simple geste de gentillesse, si ce dessin lui faisait autant d'effet et lui faisait plaisir peut être le voudrait-elle. En tout cas une fois ça dit il la lâcha et se remit au fond de sa chaise comme si de rien n'était.

-Et toi alors, pourquoi Burning Gold?
Revenir en haut Aller en bas
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Mar 18 Aoû - 13:39


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

Lorsqu'elle avait regardé son portrait, Chizue avait senti Maikan s'agiter un peu plus sur sa chaise en face d'elle. Il était si stressé que cela l'amusa grandement sur le coup. Il n'était pas le grand charmeur que l'on pouvait croire - bon après, cela ne fait même pas une heure où elle le connaît, peut-être se trompe-t-elle -. En complimentant son son dessin, Maikan se détendit rapidement. L'étudiant avait été franc en lui disant que son portrait était beau. En tout cas, il était plus réussi que celui que son grand frère avait fait une fois pour son anniversaire - elle avait été heureuse tout de même, car le cadeau venait du coeur, elle n'aurait pas pu refuser -.

Pourquoi avait peur de montrer tes dessins ?" Demanda-t-elles avant de reprendre. Tu serais dans un cours, à la limite je pourrais comprendre et encore. Tant que tu aimes ta passion, même si l'avis des gens peut t'aider, elle ne doit pas non plus t’embarrasser.".

Sur le coup, l'étudiante se demanda s'il avait compris ce qu'elle voulait lui faire passer comme message. Tant qu'il aimait ses dessins, c'était le principal non ? Bon ok, en général, il est rare de trouver ses propres dessins sans défaut. Chizue l'écouta expliquer sa raison d'être venu à Burning Gold. Il avait donc quitté le Canada pour revenir ici avec sa famille. Son père avait-il suivi ? C'est généralement difficile de quitter notre terre natale - mais bon, il faut savoir profiter aussi de la vie -.

Perdue dans ses pensées, elle sursauta violemment lorsque Maikan posa sa main sur son poignet tout à la regardant intensément. En sursautant de la sorte, la blondinette s'était cognée l'un de ses genoux contre la table. Encore un bleu qui allait partir au bout d'un mois. Elle hésita un moment avant de plonger son regard dans le sien. La question la pris au dépourvu, du coup, elle mit un certain temps avant de lui répondre d'une voix embarrassée.

"Tu... Tu me le donnerais ?"

Les autres avaient commencé à les regarder avant de retourner à leurs occupations. Il est vrai, que dans cette situation, on aurait dit un petit couple, alors que c'était totalement faux. Rah, mais à quoi pensait-elle voyons ! Se reprenant, Chisu tentant, de répondre à la dernière question de l'étudiant.

" pourquoi Burning Gold ? Bah mes parents ont déménagé à Okinawa et comme le pensionnat était assez proche de ma maison. J'ai donc intégré l'école avec ma grande soeur Ui."

Il faudra d'ailleurs qu'elle aille la voir tout à l'heure, histoire d'aller récupérer sur livre sur la mythologie celtique. Gardant cette pensée dans un coin de sa tête afin de ne pas l'oublier. Le silence s'installa entre eux. Pour Chizue, ce silence était stressant... Cela lui donnait un sentiment de solitude. Réfléchissant à ce qu'elle pourrait bien trouver comme sujet de conversation, elle laissa échapper un truc de banale.

"Tu veux parler de quoi ?"

Autant qu'ils cherchent à deux un sujet de conversation bien précis. Dans le pire des cas, elle retournerait lire et lui, se remettrait à dessiner.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 19 Aoû - 23:07

Le petit coup de stresse qu'avait ressentit le brun, tout comme son soulagement, sembla faire rire la jeune fille. Tant mieux dans un sens. Puis sa question comme son argumentation fit lever un sourcil à Maikan, il savait qu'il pouvait en avoir l'air mais monsieur n'était du genre vantard, loin de là alors les paroles de la blondinette lui semblait étrange.

-Je n'ai pas peur, bien sur j'angoisse toujours un peu de montrer mon travail parce que mine de rien c'est personnel, ce n'est pas ça qui fait que je ne montre pas beaucoup mes carnets. C'est juste que je ne crie pas sur tous les toits mon amour pour le dessin et du coup peu de gens me demandent à les voir. Tu fais donc parti des rares personnes à avoir pu jeter un œil sur une partie intime de ma vie.

Faisant l'idiot le garçon prit un air gêné tout en plaçant un bras devant son torse et l'autre plus bas un peu comme s'il venait de se retrouver sans vêtements.

-Je me sens tout nu devant toi maintenant!

A son contact Chizue avait sursauté, plus qu'il ne l'aurait cru cependant cela ne le perturba pas et son expression resta la même. Ce n'était pas le cas de tout le monde puisque devant lui la demoiselle semblait merveilleusement embarrassée. Cela le fit juste sourire de toute ses dents. Prévisible la sensible jeune personne et ce n'était pas pour lui déplaire. Après sa question hésitante elle jeta un coup d’œil furtif à la salle et se reprit.

Curieux le dreadeux fit de même, au fond de sa chaise il scruta rapidement la pièce, quelques regards semblaient avoir été jeté dans leur direction ainsi que des chuchotements. Hum des ragots en perspective? Il reposa son attention sur son interlocutrice tout en ouvrant son carnet, il déchira le dessin de cette dernière et lui tendit la feuille.

-Bien sur! Tu es dessus, c'est un bout de toi donc il t'appartient!

Le silence s'installant le jeune homme se dit qu'il devait peut être prendre les choses en main. Et il sembla que la blonde partageait son avis. Alors il rebondit sur ce qu'elle avait dit plus tôt comme si c'était normal, si ce silence n'avait jamais eu lieu.

-Tu as donc déménagé... Mais en restant dans le même pays? Je n'ai pas l'impression d'entendre un accent donc j'peux dire que tu es japonaise? Grande sœur de beaucoup?

Parlons famille, le sujet étant évoquer juste avant c'était parfait. Pis il lui avait semblé que Chizue avait tiqué quant à ses origines, elle avait donc une occasion pour le questionner autant qu'elle le souhaitait.

Revenir en haut Aller en bas
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Mer 2 Sep - 12:19


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

Chizue avait dû utiliser une fois de plus les mauvais mots pour exprimer une pensée. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait et qu'elle était donc, incomprise. Enfin, ce n'était pas le moment d'y penser, d'autant plus que cela ne servirait strictement à rien. De toute manière, Maikan lui avait donné une réponse qui la fit rougir plus qu'elle ne l'aurait voulu. La blondinette comprenait bien le sens de la phrase de son ami, mais voilà qu'elle s'imaginait le garçon tout nu. Un problème qu'elle allait devoir finir par contrôler un jour ou l'autre - car cela va finir par la faire s'étouffer lamentablement -.

Il va falloir que je te prête une serviette alors.

Elle avait dit cela histoire d'avoir une raison de rigoler de sa bêtise et ainsi, de pouvoir changer de sujet. Parfois, elle avait de ses idées complètement débiles, mais qui font de cette fille, une personne de drôlement attachante. Son regard se porta sur le bout de papier que Maikan venait de déchirer pour lui donner. Un bout de soi pas Il est vrai, que l'on pouvait penser de cette manière, même si pour Chizue, un dessin était juste pour elle, le moyen de s'évader - moins que pour la lecture cependant -.

"Merci ! Dis..." Chizue marqua un temps, se demandant si sa question pouvait paraître bizarre. Au pire, tant pis, les gens penseront ce qu'ils voudront. "Est-ce que tu pourras me redessiner un de ses jours ? Je serai ton modèle si tu le souhaites."

Un sourire de gamina étira ses fines lèvres alors qu'elle écouta la question du dreadeux. Alors, il souhaitait parler de la famille, tant mieux - comme ça, Chizue pourrait satisfaire sa curiosité -. Il avait peut-être fait exprès d'ailleurs d'engager cette conversation.

"Tu as tout à fait raison. Je suis bien Japonaise de pure souche. Du moins aussi loin que je connaisse mon arbre généalogique. Ma grande soeur Ui a juste un an de plus que moins. Nous avons plus ou moins les mêmes passions, sauf qu'elle est vraiment beaucoup plus calme que moi. Je l'apprécie beaucoup."

En effet, malgré certains désaccords par moments, Chizue avait beaucoup de respect pour sa soeur. C'était grâce à elle en partie, que la blondinette avait su calmer son impulsivité. Une fois, elle avait l'occasion de voir Ui s'énerver... Et cela l'avait tout de suite refroidi. Heureusement que cela n'avait pas été contre elle à ce moment-là. S'il lui arrivait quelque chose, Chizue ne se le pardonnerait jamais. Elle veut, elle aussi, la protéger.

"Mais et toi sinon ? Tu as des frères et soeurs ?" Finit-elle par demander en toute simplicité.


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 9 Sep - 9:50

Face à ses remarques, surtout celle sur son dévoilement, les joues de Chizue s'empourprèrent. Le garçon se dit alors que sa manière de présenter les choses n'était peut être pas des plus intelligente puisque l'allusion à sa nudité, mentale, était peut être trop concrète du coup. Pas pudique pour un sous le jeune homme posa ses coudes sur la table, s'avançant vers la jeune fille, et lui sourit.

-Ça pourrait m'être utile oui, enfin... Laissa t-il échapper l'air charmeur.

Cela dit il essaya de redevenir sérieux. Sa nouvelle amie ne semblait pas spécialement à une fan de la drague, il fallait donc que le brun se calme à ce niveau. Pourtant sa demande suivante pouvait indiquer l'inverse, on ne lui avait jamais proposé quelque chose de la sorte mais dans son esprit joueur cela avait un sens tout particulier. Il écarquilla les yeux un peu surpris. Du calme mon grand, il n'y avait sans doute aucun sens caché alors respires, c''est un joli compliment qu'il faut juste savoir prendre!

-Euh oui. Il déglutit. Avec plaisir! C'est la première fois qu'on me demande ça, merci!

C'était une bonne occasion après tout! En tout cas la petit gêne ressentie plus tôt, le silence brisé furent vite oubliés avec la question du dreadeux. Il semblait avoir fait mouche avec le lancement du sujet sur la famille à la vue du sourire de la jeune fille. Il était plutôt content de lui sur ce coup et il écouta calmement ce que la blondinette avait à dire sur sa famille. Japonaise pure souche, il l'avait deviné!

-Plus calme que toi? J'ai du mal à me l'imaginer pour l'instant! Il rigola doucement. De mon côté je suis enfant unique! Je suffis à mes parents, lâcha t-il en balançant ses cheveux en arrière, genre L'Oréal. Ma mère est japonaise, mon père est mi-canadien mi-autochtone d'où mon aspect "particulier". D'autres questions? Ne te gênes pas demandes moi!
Revenir en haut Aller en bas
Chizue Akeboshi
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(F) Pensionnaire ▲ Troisième Année
73
11/08/2015
21
Troisième année
Bisexuelle (plus hétéro)
Japonaise

Personnage
N# de Chambre: A3
Disponibilités: Libre pour rp
Relations:

Mer 16 Sep - 10:41


De la fiction à la réalité [PV Maikan]

Elle ne comprenait pas trop pourquoi il avait écarquillé les yeux de la sorte lorsqu'elle avait posé sa question. Il avait dû prendre sa proposition comme quelque chose avec un sens caché. Au pire, autant le laisser penser ce qu'il veut, tant qu'il ne cherche pas plus loin pour le moment. Eh oui, il existait une personne bien plus calme que la blondinette. En même temps, cela n'était pas bien difficile. Chizue essayait juste de garder sa colère au fond d'elle - chose pas complètement saine, mais bon -. Voilà pourquoi la demoiselle aura tendance à se mettre à pleurer comme une gamine lorsqu'elle n'évacue pas sa colère.

Pouffant légèrement, elle écoute attentivement la réponse de Maikan ce disant que c'était peut-être ennuyeux de ne pas avoir de frère ou de soeur. Enfin du moins, elle pense que cela, car la blondinette a vécu comme étant la petite dernière. Mais peut-être qu'être seul, peut avoir des avantages. Posant son menton dans le creux de sa main, l'étudiante répond d'un ton joyeux.

"Tu devrais me côtoyer régulièrement, pour savoir que je suis tout sauf calme. Sinon, ça va tu ne t'ennuies pas sans frère ou soeur pour jouer avec toi, ou partager des discussions ? C'est peut-être parce que je ne suis pas enfant unique que j'éprouve ce genre de sentiment."

Chizue lui fait un petit sourire avant d'approcher son visage du sien, avec une leur malicieuse dansante dans ses yeux. Elle veut faire ou dire une bêtise, mais elle ne sait pas encore quoi. Il ne faut pas trop chercher à la comprendre, la demoiselle est un peu folle dans sa tête.

"Du coup, parfois on pourra te voir courir avec de petite habits tout mignons dans les couloirs de l'école, tout en poussant des petits bruits ?"

Elle laisse le silence s'installer, avant d'exploser littéralement de rire, s'écroulant sur la table par la même occasion. Chizue en pleure presque tellement ce qu'elle imagine dans sa tête, la rend hilare. Le pauvre Maikan, il doit se demander s'il a bien fait de venir lui parler, si elle réagit de la sorte.



© CN.JUNE, NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
De la fiction à la réalité [PV Maikan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiction ou réalité !? [Sage]
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» Torg: le jeu de rôle de la guerre des réalités
» PEtite fiction de Punxy pour les fans de Green Day ^^
» [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Pièce de Repos-