Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 Un match déterminant (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Noah Yoshida
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

87
11/08/2015
Troisième année.
wait what ?
Japonais.

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités: Libre, si Zero le veux bien.
Relations:

Mer 26 Aoû - 17:13

C'était maintenant 8 à 9 et les minutes défilait rapidement sur le tableau afficheur. Le match était terriblement important, c'était le dernier avant les séries éliminatoires et c'était aussi le match ou les recruteurs s'installaient dans les estrades afin de voir qui serait retenu et qui aurait le droit à une chance dans une grande équipe de Baseball. Autant dire que les garçons sur le terrain avaient tous une crainte, mais le match passait bien avant tout le reste.

Noah était assis sur le banc, le regard rieur et amusé, c'est qu'il bavardait avec son coéquipier assis juste à côté de lui. C'était le prochain à se rendre au bâton, mais pour le moment c'était une grande discussion. Quand son coach l'appela, le jeune homme se redressa en replaçant sa casquette et enfila un casque protecteur. Une fois le bâton en main, il s'approcha du coussin et plissa les yeux. Si tout à l'heure son expression était amusé et rieur, ce n'était plus du tout le cas en ce moment.

Il pouvait entendre les hurlements de ses ami(e)s dans les gradins, ceux-ci l’encourageait et cela lui faisait chaud au coeur, ils étaient tous venu le voir jouer, comme toujours et ça, il appréciait. Son air toujours concentré changea radicalement et cette fois, il était déterminé à ne pas rater cette balle. Le bruit d'un bâton qui craque et d'une balle qui frappe une surface solide afin de voler dans les airs résonna encore dans le stade. Noah regarda la balle qui partait comme une fusée vers le ciel, dépassant les joueurs sur le terrain. Un petit sourire en coin, il baissa les yeux et se mit à courir également. Il y avait trois autres joueurs de son équipes sur les buts avec lui c'était quatre points de plus sur le tableau ...

Dès que les trois touchèrent le but principal, la foule s'éleva et Noah toucha finalement le coussin qui signait la fin de cette partie. L'école Burning Gold venait de gagner contre un adversaire de taille et ils iraient maintenant en final ! Tous se mirent à courir vers le jeune homme, le soulevant en festoyant comme toujours. Noah éclata de rire en s'amusant avec ses coéquipiers et pendant que ceux-ci fêtait plus loin, le jeune homme bavarda avec quelques ami(e)s qui étaient descendu le voir.
Il se doutait bien que le principal ami qu'il aurai voulu voir, ne serait pas là.


“You won't know if you don't give it a try”
Revenir en haut Aller en bas
Zero Nobutada
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

129
11/08/2015
Troisième Année.
Who Cares.
Japonais.

Personnage
N# de Chambre: B6 avec Noah.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 26 Aoû - 17:56

Nobutada Zero
Zero tenait ses promesses. Surtout quand elles étaient faites avec lui-même. D'ailleurs, alors que la journée avançait bien, l'élève savait qu'il devrait s'y rendre. Au départ, il hésita un peu, comme si son orgueil prenait le dessus sur tout le reste, mais il finit - lorsque tous les autres élèves eurent quittés les dortoirs - par enfiler un t-shirt et sortir. Dehors, il faisait plutôt froid, et il se maudit - par extension - de ne pas avoir prit de veste. C'est une fois près du terrain qu'il se buta à deux types qui s'occupaient des billets. Ils devaient payer pour entrer ? L'expression sur le visage de Zero valait de l'or. Il fit mine de tourner les talons et se dirigea vers la cabane qui servait à ranger les accessoires de baseball. C'est seulement là-bas qu'il se mit à grimper sur les poubelles, ses vieilles converses usées grattant la toiture, alors qu'il se laissait tomber deux mètres plus bas en s'assoyant juste devant la grille pour regarder le match.

Il trouvait le baseball lent et ennuyeux, mais cette fois-ci il s'intéressa à tout ce qui se passait : d'abord, les tactiques utilisées par les joueurs. Ensuite, il parvenait presque à évaluer la vitesse de propulsion de la balle de certains joueurs. Il y avait du gros calibre dans les deux équipes. Puis, cet abruti se retrouva sur le marbre. L'élève agrippa ses doigts recouverts de bandages à la grille, ses yeux verts écarquillés. Sur le coup, il était un peu nerveux, mais quand la balle défia toutes les lois en s'échappant vers le ciel et que l'équipe l'emporta, il sembla sous le choc. Un instant, il ne bougea pas, jusqu'à ce qu'il sursaute parce que la balle venait de faire un trou dans la grille et s'était écrasée tout près de lui dans l'herbe. Zero se retourna et saisit la balle, la serrant entre ses doigts un moment, avant qu'un petit sourire ne se trace sur ses lèvres. « Crétin. » fut tout ce qu'il dit avant de se lever.

Tout le monde se préparait à fêter, apparemment, mais le jeune homme demeurait discret. Il ne s'approchait pas des autres. Il posa la balle près de lui et sortit son paquet de clopes pour s'en allumer une. Une fois celle-ci bien pendue contre ses lèvres, il laissa la fumée l'encercler et reprit la balle qu'il lançait et relançait dans les airs en la rattrapant à chaque fois. Une fois que les potes de Noah se furent dispersés alors il s'arrêta juste derrière lui. « Félicitations, baseball freak. » débuta-t-il avant d'ajouter, détournant les yeux pour observer le terrain désormais vide. Ils étaient en train de fermer les spotlights. « À un moment, j'ai cru que vous y arriveriez pas. Un score aussi serré, c'est pas possible ... » conclut-il en tirant une latte de sa clope, la fumée s'échappant en partie par ses narines.

Quant à la balle, elle reposait toujours dans sa main droite.


Kiss the demons out of my dreams

Revenir en haut Aller en bas
Noah Yoshida
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

87
11/08/2015
Troisième année.
wait what ?
Japonais.

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités: Libre, si Zero le veux bien.
Relations:

Mer 26 Aoû - 18:26

Alors que les gens rentraient dans l'école et les autres allaient faire dodo à la maison, Noah s'occupa de reprendre un peu son souffle. Il allait se mettre en route pour prendre son sac de sport quand une voix qu'il connaissait trop bien et un surnom se fit entendre derrière lui. Surpris, il sursauta en tournant la tête vers son meilleur ami. Est-ce qu'il s'attendait à le voir là? Non. Est-ce qu'il en était content? Tellement. Son sourire s'afficha de nouveau sur son visage alors qu'il se massa la nuque, un peu mal à l'aise d'avoir des félicitations de Zero.

« Tu es venu me voir ? Je. » Il ouvrit un peu plus les yeux et éclata de rire, croisant les bras derrière la tête. « J'étais sur que tu ne viendrais jamais parce que tu trouves ce sport trop lent. » Et il n'avait pas tort, le baseball c'était un sport assez lent, mais il adorait.

La suite des paroles surprirent de nouveau le joueur de baseball, Zero avait cru qu'il n'y arriverait pas? D'ailleurs, Noah remarqua la balle dans la main du jeune homme et sourit, il saisit la balle et marcha vers son sac de sport sortant un marqueur noir et signa la balle pour lui retendre par la suite.

« Tiens, c'est pour mon fan numéro 1 ! »


“You won't know if you don't give it a try”
Revenir en haut Aller en bas
Zero Nobutada
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

129
11/08/2015
Troisième Année.
Who Cares.
Japonais.

Personnage
N# de Chambre: B6 avec Noah.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 26 Aoû - 18:40

Nobutada Zero
Zero eut un petit haussement du sourcil droit lorsque Noah lui demanda s'il était venu le voir. Apparemment, puisqu'il était devant lui en train de lui parler du match. Et il aurait été le pire manipulateur de mentir sur un truc pareil : Zero était peut-être méchant avec les gens, en général, mais pas avec son meilleur ami. C'est d'un air plutôt calme qu'il le suivit du regard alors qu'il prenait la balle et marchait vers son sac de sport. « C'est lent. Mais c'est plus intéressant à évaluer que d'autres. » dit-il en récupérant la balle.

Il observa celle-ci et balança : « Chouette, je pourrai me faire une petite fortune en la revendant quand tu seras célèbre. » fit-il en guise de blague. C'est qu'il n'était pas sérieux non plus et tout le monde savait que Zero connaissait parfaitement la valeur de l'argent. Être l'héritier de l'entrepreneur le plus riche du Japon et se faire renier a ses avantages du côté du retour à la réalité. « Je suppose que tu vas traîner avec tes potes. » Ceux-ci l'appelaient, d'ailleurs, en lui faisant des signes. Ils voulaient aller manger un morceau au restaurant.

Zero avait l'habitude de toute cette frénésie autour de son meilleur ami. Noah était un type attachant, sans la moindre malice et toujours prêt à se plier en quatre pour les autres. Bien entendu, la tête grise en était toujours particulièrement agacée. « Je vais retourner à l'intérieur. On se les caille. » dit-il en écrasant sa clope à peine entamée sous sa semelle de chaussure.


Kiss the demons out of my dreams

Revenir en haut Aller en bas
Noah Yoshida
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

87
11/08/2015
Troisième année.
wait what ?
Japonais.

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités: Libre, si Zero le veux bien.
Relations:

Mer 26 Aoû - 20:45

Noah était impressionné de voir que son meilleur ami aimait évaluer les joueurs, c'était bien la première fois qu'il parlait comme ça du baseball et cela étira un sourire assez tendre sur le visage du japonais. En même temps, depuis le temps que Noah charriait son pote pour qu'il vienne à un match, maintenant que c'était fait, il pouvait mourir dans la joie et le bonheur.

La blague sur la petite fortune poussa Noah à cligner des yeux, regardant son meilleur ami avec surprise. C'est que. « Mais tu es déjà riche, non ? » Noah n'avait pas compris la blague et il croyait réellement que Zero chercherait à se faire une petite fortune avec sa balle maintenant signé. « Et tu sais, je ne suis pas certain qu'un jour ... ça voudra une fortune. » Avoua-t-il en rigolant de nouveau.

Pourtant, personne ne savait ce dont demain serait fait. La question surpris le garçon qui tournait la tête vers les membres de son équipe qui lui hurlait de venir avec eux. Étrangement, le japonais n'en avais pas réellement envie alors son sourire se fit beaucoup plus sympathique et même si Zero lui faisait savoir qu'il rentrait parce qu'il se les caillait, le jeune homme hurla à ses comparses.

« Pas ce soir ! Ce soir j'ai un rancart avec Zero ! » Sur ce, il les salua en prenant son sac et la main de son meilleur ami, marchant vers l'école dans le but de rentrer parce que c'était vrai qu'il faisait froid. Les coéquipiers de Noah restèrent sous le choc, un rancart? Est-ce que seulement Noah savait ce que cela signifiait ?
Qui sait.

« Tu as raison, il fait vraiment froid ... »


“You won't know if you don't give it a try”
Revenir en haut Aller en bas
Zero Nobutada
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

129
11/08/2015
Troisième Année.
Who Cares.
Japonais.

Personnage
N# de Chambre: B6 avec Noah.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 26 Aoû - 22:20

Nobutada Zero
Lorsque Noah prouva à nouveau qu'il était aussi pur que le cristal alors l'élève soupira : « C'était une blague. » Il l'écouta, par la suite, dire qu'il n'était pas sûr que cela vaille un jour une fortune. Sur ce point, Zero ne semblait pas du tout d'accord. « Si tu joues toujours comme aujourd'hui alors il n'y a aucune raison pour que tu sois autre chose que professionnel. » Il tenait toujours la balle dans sa main quand il se mit en route, car pour lui il était clair que le joueur de Baseball choisirait son équipe avec laquelle il pourrait discuter de tout ce qui s'était passé et rire un bon coup, mais une main se joignit à la sienne et Noah dit à ses potes qu'il avait un RANCART avec lui. Zero arrêta de marcher en tournant la tête vers son ami, les yeux écarquillés. « Un rancart ? » répéta-t-il comme pour être sûr que ses oreilles ne lui faisaient pas défaut.

Il se remit en route parce qu'il souhaitait vraiment rentrer - un peu mal à l'aise d'avoir la main de Noah dans la sienne, mais incapable de le repousser - et poussa les portes en même temps que Noah lui faisait remarquer qu'il faisait vraiment froid. C'était une température très étrange pour la saison, mais il ne fallait pas s'interroger trop longtemps sur ce genre de sujets, car il était évident que la température faisait ce qu'elle voulait. À l'intérieur de l'école, la chaleur le fit frissonner. Aussitôt, il monta à la salle commune et saisit sa veste en l'enfilant, s'installant sur le sol près du canapé en se frottant les bras pour se réchauffer. Une fois qu'il se sentit mieux alors il tourna la tête vers Noah. « T'étais pas obligé de m'accompagner. » De l'autre côté, il aurait été stupide qu'il prétende ne pas être satisfait de la tournure des événements, alors il détourna les yeux de son air bougon habituel : « Mais ça fait longtemps qu'on a pas passé du temps ensemble alors. Ça me va. »


Kiss the demons out of my dreams

Revenir en haut Aller en bas
Noah Yoshida
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

87
11/08/2015
Troisième année.
wait what ?
Japonais.

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités: Libre, si Zero le veux bien.
Relations:

Mer 26 Aoû - 22:36

Zero avait probablement raison, mais pour ce soir, Noah n'avait pas spécialement envie de faire la conversation sur le baseball. Oui, ça avait été un super match, mais pour l'heure le japonais avait simplement envie d'être à l'intérieur de l'école et de passer un moment avec son meilleur ami, parce que comme venait de le faire remarquer Zero, cela faisait un moment quand même. Le jeune homme acquiesça en se laissant choir sur le fauteuil devant Zero, souriant à pleine dents.

« Oui. Je suis désolé de toujours te mettre de côté... En fait, je voulais surtout ... te faire savoir que l'année prochaine je ne serais plus à l'école. »

Oui, il y avait une raison. Il devait le lui faire savoir et c'était le moment pour le faire quoi. En fait, ça le mettait super mal à l'aise parce que c'était un sujet délicat et que bon, il n'avait pas d'autre moyen que de lui dire cash au final, non? Alors qu'il replaçait sa casquette, il baissa celle-ci un peu plus.

« J'ai reçu une bourse pour une école dans une autre ville. Une école avec la plus forte équipe de baseball et qui est conseiller pour les jeunes qui veulent devenir pro. » Il resta silencieux un moment puis avala lentement, laissant voir sa pomme d'adam qui semblait avoir un peu de mal à faire son boulot. Il serra un peu les mains.

« J'ai reçu la lettre il n'y a pas longtemps ... et je voulais un moment avec toi pour te le dire. »


“You won't know if you don't give it a try”
Revenir en haut Aller en bas
Zero Nobutada
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

129
11/08/2015
Troisième Année.
Who Cares.
Japonais.

Personnage
N# de Chambre: B6 avec Noah.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 26 Aoû - 22:53

Nobutada Zero
Sur le coup, il pensait que tout allait bien, mais Noah venait de trouver une excellente façon de créer chez lui une raison suffisante de laisser exploser le volcan. S'il y avait bien quelque chose que Zero tenait de sa mère c'était son tempérament. Il redressa la tête et déjà son regard était plus glacé que l'océan arctique. Il écoutait Noah tandis qu'il tâtait le terrain, cherchait la bonne façon de lui expliquer ce qu'était la situation et tout cela dans l'espoir qu'il ne se fâche pas. Mais Noah connaissait bien son meilleur ami et il savait que toucher l'une de ses cordes sensibles était suffisant pour que l'élève entre dans un état second. D'ailleurs, au moment où il aurait dû sourire et lui dire qu'il n'y avait pas de problème et qu'il ne lui en voulait pas du tout, il préféra se lever et s'approcher de la fenêtre en observant de l'autre côté des carreaux le paysage laid et bétonnier du stationnement du pensionnat.

Il ne dit absolument rien, muré dans un silence d'une terrible violence, avant de juste saisir la balle qu'il tenait toujours dans sa main. La signature était intacte, bien sûr, mais juste voir ces tracés le dégoûtaient au plus haut point. Il sentait son cœur battre la chamade et son cerveau ne plus du tout calculer quoi que ce soit. Il se retourna et lui lança l'objet, se fichant bien d'où celui-ci voudrait bien atterrir. Enfin, il lui dit : « Si tu savais que t'allais partir pourquoi t'agissais comme si t'avais aucune possibilité de faire ce que tu voulais ? Tu veux tellement être gentil avec tout le monde que tu dis de ces conneries ... » Il serra les poings tellement fort qu'il en perdit toute sa force. « J'en ai rien à foutre que tu t'en ailles. C'est peut-être mieux comme ça. Je pourrai finir mes études sans venir en aide à un idiot qui me fait perdre mon temps. » Il avait envie de gerber alors qu'il allait juste s'installer sur un autre canapé et faisait mine de se contrefoutre de la situation. « T'as autre chose à me dire ? » demanda-t-il sans vraiment vouloir qu'il ajoute quoi que ce soit.

Son torse se souleva à plusieurs reprises parce qu'il ne contrôlait plus sa respiration et dans cet état il faisait souvent des crises d'angoisse, mais comme il voulait être fort alors il dissimula ça derrière un livre. Ça et des larmes stupides. De quoi avait-il l'air à l'instant ? Probablement du véritable idiot qui faisait perdre son temps à Noah. C'était bien ça le problème. Son égocentrisme à la con. 


Kiss the demons out of my dreams

Revenir en haut Aller en bas
Noah Yoshida
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

87
11/08/2015
Troisième année.
wait what ?
Japonais.

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités: Libre, si Zero le veux bien.
Relations:

Mer 26 Aoû - 23:04

Il savait. Dès que le silence ce prolongea dans la pièce, Noah savait que c'était un volcan dont il aurait le droit. Alors son coeur se serra brusquement et un sourire se figea sur les lèvres du jeune homme. Zero ne prononçait toujours pas de mot et marchait vers la fenêtre en semblant calme, mais ce n'était qu'une douce illusion qui berçait la pièce en ce moment. N'importe qui entrerait et aurait l'impression que les deux jeunes hommes bavardait tranquillement, mais non.

Il sentit les vêtements de son meilleur ami se froisser quand il se retourna et il put entendre le balle fendre l'air. Il jouait au baseball depuis l'enfance, il était donc évident de reconnaitre le bruit d'une balle lancer, surtout quand la personne savait faire les balles rapide....

Elle le frappa forcément contre le visage, laissant une marque parfaite. Rouge et ronde. Il aurait probablement une oeil au beure noir le lendemain, mais Noah ne fit rien. Il laissa la balle lui retomber dans la main, écoutant les paroles de son meilleur ami qui le rejetait aussi froidement. Zero lui en avait dit des choses avec le temps, mais qu'il perdait son temps avec lui, un sombre idiot.. Ça, jamais il ne lui avait encore dire. Et tendis qu'il se laissait tomber sur le canapé en prenant un livre et lui demandant s'il avait autre chose à dire, Noah avala doucement.

« Iie... »

Il se pencha en prenant son marqueur puis incris de nouveau quelque chose sur la balle. Il rangea le crayon puis se redressa en prenant son sac, il plaça la ganse sur son épaule et regarda Zero un moment en ayant toujours se sourire figé sur le visage. Il fit un pas, puis un deuxième et déposant la balle juste à côté de son ex-meilleur ami. « Gomenai. »

Son sourire se cassa et il tourna les talons en quittant finalement la salle commune. Il irai prendre une douche, faire son sac et irai dormir à la maison ce soir, c'était surement mieux comme ça. Il espérait tout de même que Zero jette un coup d'oeil sur la balle et l'inscription qu'il avait ajouté « Aishiteru ... »


“You won't know if you don't give it a try”
Revenir en haut Aller en bas
Zero Nobutada
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année
(G) Pensionnaire ▲ Troisième Année

129
11/08/2015
Troisième Année.
Who Cares.
Japonais.

Personnage
N# de Chambre: B6 avec Noah.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 26 Aoû - 23:15

Nobutada Zero
Il faisait toujours semblant de lire et, pour être franc, ça semblait très bien fonctionner jusqu'à ce qu'il se retrouve carrément à devoir poser les yeux sur un truc que l'élève avait posé près de lui avant de s'en aller. Il s'était excusé avec ce ton de voix qui ne trompait pas. Depuis le départ, il n'avait rien à se reprocher, ça avait toujours été lui et ce serait toujours lui. Zero connaissait ses torts, il était bien trop intelligent pour ne pas le comprendre, mais quand il vit les tracés un peu maladroits sur la balle de Baseball alors il se laissa glisser le long du fauteuil et c'est une fois au sol qu'il posa le livre sur sa tête et vint s'essuyer les yeux en n'émettant pas le moindre son. Chez les Nobutada on pleurait en silence.

Mais une fois qu'il fut assez épuisé alors il rentra au dortoir et remarqua bien que Noah avait prit ses affaires pour rentrer à la maison. Le pensionnaire se laissa choir dans le lit de son meilleur ami. Parce que pour lui n'avait rien changé bien que ses mots aient tout détruit. Il s'emmitoufla dans les couvertures et posa l'oreiller sur sa tête pour être complètement à l'abri du reste du monde. C'est au bout de longues heures de réflexions lui empoisonnant l'esprit qu'il trouva enfin le sommeil et celui-ci n'eut rien de paisible. La balle, quant à elle, reposait toujours dans sa main. Un vestige, peut-être, de quelque chose qui ne reviendrait jamais.


Kiss the demons out of my dreams

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Un match déterminant (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Match amical sénior pour le 28/11
» Royal Rumble match
» Royal Rumble Match

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Terrains Sportifs-