Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 Be my gurl - pv {Isao Fujiwara}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Lun 7 Sep - 17:11

Asumi est un prince ; bien sûr, un prince se doit d’avoir des prétendantes mais Asumi était un prince qui rejetait ces dites demoiselles. Parfois, seulement, il y en avait quelques tenaces. Pas méchantes hein ! Juste … Un fort caractère qui faisait aussitôt circuler des rumeurs sur sa possible orientation. Un prince gay, bien sûr, ça en choquait plusieurs –ah si ils savaient. Et voilà, faute de ne pas pouvoir crier au monde ce qu’il pensait, Asumi cherchait un autre moyen d’arrêter ces dires sur lui. Tout ça niait à sa réputation de prince charmant. S’il ne voulait pas sortir avec une demoiselle, c’était son choix n’est-ce pas ? Bien sûr. Elle était jolie, elle s’habillait bien, elle avait de bonnes notes, une bonne personnalité et de l’amour à revendre. Mais asumi ne cherchait pas de princesse. Baver secrètement sur ses camarades, le suffisait. ET NON. Il n’était pas gay.

Maintenant, vous vous demandez sûrement quel genre de méthode, il allait employer ? Sûrement la plus foireuse et la plus … idiote. Mais lui, il trouvait ça très malin. Et il savait que son cher et tendre n’allait pas lui refuser ça. Faute de ne pas pouvoir sortir avec n’importe qui, on pouvait bien obliger notre meilleur ami à se travestir en charmante jeune femme. Isao n’allait sûrement pas lui refuser ça. Un grand sourire aux lèvres, alors qu’il finit de piquer quelques vêtements à sa colocataire. C’était seulement un emprunt hein. Céleste devait savoir que c’était pour la bonne cause –même si pour le coup, elle ne savait rien du tout en réalité. Les vêtements ; jupes, robes, débardeurs, tout dans des tons doux et féminins maintenant entassés dans son sac, il se faufile discrètement hors des dortoirs. Il était encore assez tôt, encore heureux, c’était le w-e. (Il n’y avait vraiment que le blond pour se réveiller tôt un dimanche.)

Traçant donc le chemin vers les chambres des garçons, Asumi se retrouve en quelques minutes devant celle d’Isao. Toquer gentiment, toquer fort ? Il penchait pour la deuxième option. Faisant donc le pire bruit possible –on était sûr que ça allait réveiller le brun ainsi … Et son colocataire par la même occasion ? Détails, détails ! Attendant patiemment –pas du tout– qu’on lui ouvre, il saute sur la silhouette familière dès que le bout de bois fut entrouvert. « OHAAAAYOOO. » Il l’entraîna donc dans un premier câlin de la journée en faisant tomber le sac –tout de même lourd sur son pied. C’était une façon de se réveiller.  
Revenir en haut Aller en bas
Isao Fujiwara
avatar
▲ Membre des Supernova
▲ Membre des Supernova
Classe : Epsilon.
285
26/08/2015
22
2e année
Demisexuel
Japonais

Personnage
N# de Chambre: B13
Disponibilités: DISPO
Relations:

Lun 7 Sep - 21:57

BANG BANG on ouvre les yeux.
Je dois avoir dormi trois ou quatre heures cette nuit, c’est pas mal. Par contre, qui ose tambouriner comme ça un dimanche matin. Pourquoi vous n’allez pas à la messe ? Et pourquoi vous ne dormez pas ? Il n’y a plus de respect dans ce monde, et rien ne tourne rond. Je mets vite fait un pull, pour faire bonne mesure devant l’invité surprise (qui n’a vraisemblablement pas été invité, finalement), je jette un coup d’œil à mon coloc qui dort encore, puis je me dirige vers la porte pour ouvrir.
Je ne m’attendais pas à ce qu’on tente de m’étouffer directement par une étreinte soudaine.  Et je chancelle, je titube, avant de serrer à mon tour maladroitement la personne qui toquait à la porte un peu plus tôt. Asumi. Evidemment.

« Saa- OW. C’est quoi ça ? »

Je dégage mon pied de dessous le sac en grimaçant. C’est un peu lourd quand même. Surement des briques ou bien des parpaings enveloppés dans du tissu pour que ça ne fasse pas de bruit quand ça cogne.

« J’espère que c’est pas un cadavre que tu veux que je t’aide à le cacher ou un truc comme ça. »

Je dis ça, mais je sais parfaitement que si un tel scénario se présentait, je l’aiderais. Mes mots s’emmêlent, et je passe une main dans mes cheveux, un air intrigué sur le visage. Oserais-je jeter un œil, en connaissant le risque que j’aie de me retrouver nez à nez avec un bras ? Il me faut un peu de temps pour réfléchir.

« Salut au fait ! Je pue de la gueule. Je me lave les dents et tu m’expliques ce que c’est ton bazar en attendant ! » je lance en lui faisant un petit signe pour qu’il entre.
Un invité surprise, mais bien sûr. J’aurais dû me douter qu’il n’y avait qu’Asumi pour s’inviter tout seul.



Merci pour l'avatar Lilly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Lun 7 Sep - 22:39

« hinhin. » Il a ce ricanement très fier, en voyant la réaction du brun. Très ennuyeux aussi ! Mais fier. Il adorait tellement le taquiner de si bon matin. Asumi se recule finalement pour le fixer. Comme il le pensait, Isao était bien en train de dormir. Debout, même ? C’était la fatigue qui lui faisait donc imaginer un cadavre dans le sac ou Asumi qui avait vraiment une tête de serial killer ? Le faux-blond roule des yeux, désespéré, puis d’un sourire en coin, il ose déclarer. « Je sais pas ? Ouvre pour voir ? » Il lui tire la langue et reprends tout de même le sac pour le poser sur le lit de son meilleur ami. « Dépêeeche-toi ! Si le cadavre commence à pourrir, y aura une mauvaise odeur après. » Il jouait le jeu jusqu’au bout même en sachant que le contenu du sac pourrait être pire qu’un cadavre dans un sens en fait.

Asumi jette un petit regard vers le colocataire endormi et se décide à faire moins de bruits –même si ça sera franchement … difficile en fait. Il grimace, l’air pensif et se dirige finalement vers Isao qui devait se brosser les dents. « Y a pas moyen de poser le matelas de ton coloc’ dehors ? non ? D’accord. » Il n’avait même pas attendu la réponse du brun pour s’auto-répondre en fait. Il croise seulement les bras, adossé au mur, en le fixant se brosser les dents. Très intéressant. Vraiment. Voir isao se brosser les dents en avant-première était d’un intérêt … inexplicable. Le blond siffle, en réalité, visiblement ennuyé, et il était à peine passé quelques secondes. Il était juste impatient. « T’es lent ! Tu veux que je vienne te les brosser aussi ? » Le pire, c’est qu’il en était bien capable ; même sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Isao Fujiwara
avatar
▲ Membre des Supernova
▲ Membre des Supernova
Classe : Epsilon.
285
26/08/2015
22
2e année
Demisexuel
Japonais

Personnage
N# de Chambre: B13
Disponibilités: DISPO
Relations:

Mer 9 Sep - 22:44

Asumi manquait vraiment de patience, là. Je pense que son truc est vraiment important, ou vraiment drôle.
J’espère que c’est vraiment drôle.
En attendant, je prends mon temps, ignorant son impatience grandissante ; au final, j’accélère le processus de nettoyage dentaire parce que moi aussi je veux savoir en fait. La bouche pleine de dentifrice, je lui adresse une grimace mousseuse lorsqu’il propose de me brosser les dents, puis je me rince la bouche.

« Si c’était vraiment un cadavre ça goutterait à travers le sac. » je déclare enfin, sûr de moi.

Je suis vraiment un génie. Mais je sais ça parce que même le faux sang passe à travers les vêtements (et d’ailleurs, la coloration qu’il y a dedans part difficilement au lavage ; ouais, c’est du vécu.)
Je jette un œil à mon coloc, qui dort malgré nos chuchotis animés, puis je jette un autre œil à Asumi, histoire de voir s’il ne se moque pas de moi. A tous les coups je vais ouvrir le sac et quelqu’un va en sortir en criant pour me faire peur. C’est raté, j’ai prévu tous les scénarios !

Enfin peut-être pas celui-ci.
Ma main droite sort du sac une jupe, et un air interloqué se peint sur mon visage.

« C’est quoi ? Des costumes pour le club ? »
Je fais mine de réfléchir. C’est surement un truc plus tordu que ça, sinon il aurait attendu lundi, au moins. Mais là, un dimanche ? Peut-être qu’on va les vendre dans une réderie ou un truc comme ça.
AH MAIS NON JE SAIS.
C’EST EVIDENT.

« On va se travestir. »
Un sourire sournois étire mes lèvres. On va jouer aux filles dans l’école et ça va être drôle.



Merci pour l'avatar Lilly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 10 Sep - 14:11

Ah ? Mais parce qu’il considérait vraiment l’histoire du cadavre, le brun ! Asumi roule des yeux pour la eunième fois, faute de ne pas pouvoir se moquer de lui –on avait un colocataire qui dormait voyons. Il ne se gêne pas pourtant pour le pincer lorsqu’il passe à côté de lui puis le suit à quelques pas derrière pour finalement s’asseoir le premier, sur le lit, à côté du sac. Il imite alors parfaitement un télé-achat –foireux. « Notre produit de la dernière collection, mesdames et messieurs. » Son regard brille d’anticipation et il retient un grand « TAAADAA » lorsqu’Isao prend en main la magnifique jupe –de céleste, qui résonne donc toujours en « tada » mais chuchoté.

Il se mord la lèvre en attendant le verdict, portant son regard tout enjoué, vers son meilleur ami l’air de dire ‘Alors, alors, alors ?’ Bien sûr… Il serait difficile de décrire sa déception et son désespoir lorsqu’il demanda si c’était des costumes pour le club. Bah non ! Asumi grommelle plusieurs insultes des plus affectueuses qui faisaient une très belle panoplie de ses connaissances –manga ahem ! Il se redresse, s’apprêtant à lui crier son plan de génie lorsque le brun se décide enfin à comprendre. « Exactement ! » Il arbore un grand sourire qui se fade petit à petit lorsque le ‘nous’ joue un peu plus dans son cerveau.

« Attends. Non. » Il se relève, les sourcils plissés et répète un ‘non’ plusieurs fois en prenant sans préavis, les deux mains d’Isao dans les siennes. Il se fait sérieux, d’un sérieux vraiment crédible. Ou presque ! « Tu vas le faire. » Alors qu’on aurait presque parié que le visage d’Asumi s’approchait dangereusement de celui du brun –alors que pas du tout hein ! Il déclare de la voix la plus assurée au monde. « Sois ma petite amie pour la journée, Fujiwara. »
Revenir en haut Aller en bas
Isao Fujiwara
avatar
▲ Membre des Supernova
▲ Membre des Supernova
Classe : Epsilon.
285
26/08/2015
22
2e année
Demisexuel
Japonais

Personnage
N# de Chambre: B13
Disponibilités: DISPO
Relations:

Jeu 10 Sep - 23:26

C’est tout à fait ça ! J’avais raison !
Attendez. Non ? Asumi m’attrape les mains, et je le laisse faire, interloqué. Si c’est pas pour se travestir, alors quoi ? On va les vendre ? Ou habiller des animaux avec ? Ptain je vais me donner mal à la tête si je réfléchis à trop d’hypothèses en même temps ; mais Asumi cultive le suspens, et je veux savoir.

« Sois ma petite amie pour la journée, Fujiwara. »

Je cligne des yeux rapidement, abasourdi. J’ai mal entendu ? Dans le doute, je me cure sommairement mes oreilles avec mon auriculaire, vite fait. Mais il me semble qu’il est sérieux, et que mon ouïe ne me fait pas défaut. Sérieusement ? Moi, jouer la copine du petit prince ? C’est vrai que quand on y pense, ça peut être drôle… Je souris malicieusement, puis je secoue vigoureusement les mains d’Asumi. On passe un contrat, là, en fait.

« Marché conclu, Uesugi. Qu’est-ce que j’y gagne ? »

Je pose la question pour la forme, parce qu’honnêtement, tant que je peux m’amuser, c’est gratuit. Et puis de toute façon, je peux pas refuser grand-chose à Asumi. Du coup, je me mets à farfouiller dans le sac, en quête de vêtements à mon goût. Finalement, je me tourne vers Asumi en ricanant.
« Choisis mes fringues. Elle porte quoi, la fille de tes rêves ? »

J’espère qu’il ne faudra pas que je m’accorde au niveau des sous-vêtements aussi. J’ai testé la dentelle, une fois. Ça gratte et c’est pas confortable.
N’empêche, avec toutes ces histoires, je me sens parfaitement réveillé, et mon cerveau tourne à plein régime. Il me faudra un nom de code, une identité de façade, quelque chose comme ça. Je dois trouver un nom.

« Isabelle, c’est cool je pense. Hey, pourquoi tu veux faire ça au fait ? »
Ignorant tout à fait mon colocataire, dorénavant, ma curiosité piquée à l’extrême, je me rapproche d’Asumi et je pose ma tête sur son épaule. Je suis plus grand que lui, donc il aura une copine taille XL. Ça me fait rire un moment.

« Pourquoi t’as pas demandé à une de tes potes de jouer le rôle ? » je demande ; cela dit, après coup, je me sens con. Je suis VIP, et en plus je suis carrément plus doué, c’est évident.



Merci pour l'avatar Lilly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Dim 13 Sep - 19:14

Il y avait une raison de pourquoi Isao et Asumi étaient meilleurs amis ; et ça se voyait aussitôt. Le brun n’allait pas refuser une idée bizarre et des idées bizarres … le blond, lui, pouvait en proposer des masses. Au final, ça ne pouvait pas être autrement qu’ainsi. Puis bon ; ça faisait quand même plaisir au japonais de voir qu’Isao allait bien l’aider, même si pour le coup, il demandait un truc à gagner en échange. Chose qui fit froncer les sourcils au blondinet alors qu’il lui tire les joues en faisant la moue. Namého ! Lui demandant un truc en retour.
« Ma présence parfaite en petit-ami à tes côtés ? »

Il se mord la lèvre. C’était très bien ça d’abord. Trop bien même. Asumi lâche finalement les mains du plus jeune et retourne s’asseoir sur le bord du lit en regardant un peu les vêtements qu’il avait pris par la même occasion. Devait-il lui dire que c’était les vêtements de céleste … ? non. Finalement. Non. Il fallait mieux éviter. « Hum… » Il affiche une mine pensif à la question. ‘La fille de mes rêves.’ Il préfère les garçons ceci dit ? « huuuuuuuuuum… » La question à laquelle il ne trouvait pas de réponse, le rendait impatient mais surtout irrité. Il se passe entre les doigts, plusieurs bout de tissus avant de s’arrêter finalement sur une robe très simple ; blanche et avec quelques motifs fleuris. Tout ce qu’il y avait de plus féminin et doux en somme.

« Je pense que ça c’est bien ? » Il fixe Isao en essayant de l’imaginer dedans. –Pourquoi il n’avait pas pensé à la perruque ? En tout cas oui ! Pour Asumi, ça lui semblait forcément bien. Il pose la robe sur ses genoux et pouffe d’un rire amusé au prénom. Voilà que le brun, prenait tout ça plus au sérieux … très au sérieux même ! Il ne peut s’empêcher de sourire en coin en jouant le jeu, adoptant une voix très viril –sisi crédible et avec une pointe de charme. Un vrai casanova. « Dame Isabelle, je vous trouve splendide. Pourquoi ne voudrais-je pas vous avoir à mes côtés. » Il avait esquivé la question. Enfin, pour lui, c’était plus évident. Mais bon, au final… La deuxième question arriva.
« Tu poses beaucoup de questions maintenant toi. »

Il se tortille les doigts en essayant de réfléchir à comment l’expliquer. « Pour faire simple ; j’ai pas envie qu’on pense que je suis gay et y a une fille qu’est assez collante depuis un moment … Puis. Je sais pas. Je préfère t’avoir toi qui joue le truc avec moi qu’autre chose. J’imagine ? » Il fronce les sourcils. Il n’avait pas vraiment pensé à quelqu’un d’autre quand l’idée lui est venu en tête. C’était soit en fantasme de voir Isao en robe, soit il avait vraiment du mal en ce moment. Mais ne nous attardons pas dessus. C’était son meilleur ami, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Isao Fujiwara
avatar
▲ Membre des Supernova
▲ Membre des Supernova
Classe : Epsilon.
285
26/08/2015
22
2e année
Demisexuel
Japonais

Personnage
N# de Chambre: B13
Disponibilités: DISPO
Relations:

Mar 15 Sep - 0:38

J’attrape la robe que me tend Asumi en hochant la tête. Ouais, c’est parfait ; je risque de la déformer, mais au pire ce sera très fit et puis c’est tout. Je m’imagine déjà en train de tournoyer dedans waouh ! Je vais être trop belle !
J’étouffe un petit rire, le rire des couillonnes amoureuses dans les émissions à la télé, avant de détourner les yeux en battant des cils. Est-ce que mon imitation de la jeune fille en fleur est au point ? Enfin, je dois répondre à Asumi. Comme le ferait une jeune fille.

« Je suis toujours splendide. C’est moi la plus splendide ! » dis-je en claquant des doigts. Comme une jeune fille, hein… Bah c’est raté. Autant dans l'attitude que dans le timbre de voix, d'ailleurs. Faudrait peut-être que je modifie ma voix aussi, que je l’éclaircisse. Je me racle la gorge, avant de reprendre d’un ton plus féminin cette fois. « J’aime bien savoir pourquoi je travaille. » je rétorque en haussant les sourcils, l’air mesquin.
Puis l’explication vient. Je fais la moue. Je crois qu’il a pris ma question au sérieux. Je me lève, frotte les cheveux d’Asumi, j’essaie d’être euh… Cool. Et sympa je crois. C'est de mon bff qu'on parle, là.

« Compte sur moi. Tu seras le mec le plus viril du coin, avec la copine la plus mignonne du monde ! Hétéro à 100% ! » je souris de toutes mes dents. Mais ça fait un peu con de dire ça vu que je suis un mec et… Bref. Je me fais rire tout seul. Je suis même pas hétéro moi hehe. J’exécute une pirouette parfaite avant de secouer dédaigneusement mes cheveux.
« Maintenant, tu m’excuseras, mais je dois me faire une beauté. T’as pris un soutif ? »

Autant faire les choses à fond. J’attrape la robe sélectionnée par Asumi, et je l’enfile un peu laborieusement, mais tout de même rapidement. C’est l’expérience des costumes ; je vais assez vite pour qu’on n’ait pas le temps de regarder, en théorie. Une fois que tout est bien en place (je vérifie qu’un de mes seins ne se barre pas ; mais en cours de route, je me souviens que j’en ai pas), je tournoie sur moi-même avant de chuchoter, surexcité :

« Ca me va bien ? T’en dis quoi !!! DONNE MOI UNE PERRUQUE BLONDE OU ROUSSE VITE. »

J’ai peut-être un tout petit peu haussé le ton. Juste un peu. Faites que le dormeur ne se réveille pas. Surtout qu’Asumi reçoit des sms, et ça aussi ça fait du bruit. Je l’observe, curieux.



Merci pour l'avatar Lilly
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Mer 16 Sep - 18:56

Splendide. Ce n’était pas un gros mot ? Mais Isao … enfin. Isabelle, rendait étrangement mignonne à agir ainsi ; comique certes mais mignonne et Asumi ne put que se retenir difficilement de pouffer de rire. Il avait peut-être bien fait de le demander au brun. Il prenait la chose presque au sérieux –à sa façon et ça rendait juste parfait ! Il anticipait cette journée avec impatience. « Appelle-moi ton prince charmant, ma belle. » Finit-il par prononcer d’une voix qui se voulait suave mais qui ne rendait pas plus crédible. Au final, lui-même opta pour quelque chose de trop grave et il rendrait sûrement en macho dans pas longtemps. En évitant que ça parte plus loin, le blond recule et le considère de haut en bas. Oui. Il en avait apporté un mais. « C’est le soutif de Seletsu… » Il fronce les sourcils, le chuchotant à peine dans sa barbe inexistante, mais assez pour qu’on puisse l’entendre. Il avait bien apporté un soutif et des balles de tennis –on fait les choses biens, nous ! Mais … Franchement. Il avait déjà peur de la réaction de sa colocataire alors si en plus, elle savait pour le sous-vêtement. Non. non. non.

Heureusement qu’Isao était parti, le temps qu’Asumi réfléchisse intensément à tout ça. Il pouvait très bien laver tout ça. Ouais, no problem ! Vraiment. Vraaaaiment … C’est qu’un soutif. Ou du moins, c’est ce qu’il essaya de se dire avant de recevoir LE sms de la mort. Oh seigneur. Elle s’en est rendue compte, bien trop vite à son goût. Il essaie de répondre naturellement MAIS ELLE FAISAIT PEUR EN PLUS. Il se mords la lèvre, ne remarquant même pas Isao qui ressortait –magnifiquement vêtu. « HEIN. JE. OUI. » Voilà que lui aussi, haussait le temps, en clignant des yeux, cachant instinctivement le téléphone derrière lui. Il ne faisait rien de mal, ceci dit ? « Haha. Oui. C’est parfait. » En fait, c’était un petit peu petit et … « AH T’ES CON. » Il se mord la lèvre, mais il se trouvait incapable de ne pas crier. Au final, il se relève d’un bond, prend le sac d’une main et la main de sa charmante petite-amie de l’autre, sortant rapidement de la chambre.

Il soupire, le plaque contre la porte de dehors –sisi, du haut de son 163cm et finalement, se fait très sérieux. « Je. Isao. » Il fronce les sourcils et porte son regard plus bas vers les jambes de son meilleur ami, attirant donc son regard vers ce qui le 'gênait'. « Je pense qu’on aura pas seulement besoin d’une perruque. » Ouais. C’était. Je. Oui. Isao devait faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Isao Fujiwara
avatar
▲ Membre des Supernova
▲ Membre des Supernova
Classe : Epsilon.
285
26/08/2015
22
2e année
Demisexuel
Japonais

Personnage
N# de Chambre: B13
Disponibilités: DISPO
Relations:

Dim 20 Sep - 17:22

La meilleure idée d’Asumi de la soirée : crier super fort.
En plus on est même pas le soir, je dis de la merde. Il a mélangé mes neurones aussi, avec ses histoires ! C’est pas de ma faute. Je le regarde en faisant la moue, genre petite copine pas contente, quand il m’attrape par la main brusquement et m’entraine dehors. Allons bon. Et si les voisins nous voyaient, que diraient-ils ? Moi, une jeune fille innocente, et ce dévergondé d’Asumi ? Je me mords la lèvre, attendant que les larmes me montent aux yeux.

« S-sois doux avec moi… » je lâche d’une petite voix, avant de me mettre à ricaner. Puis je suis la yeux d’Asumi, et je m’attends à voir un truc trop fou. Genre la robe s’ouvre sur le devant et on voit mon boxer. J’en ai mis un au moins ? Je crois que ouais. Mais en fait y’a juste mes jambes.
Hum.
« A qui appartiennent ces pattes de grizzly. »
Je déconne, c’est pas si poilu. Mais pas assez distingué pour une fille. Je fais mine de réfléchir quelques instants, sans me dégager pour autant de la prison d’Asumi. Mais en fait, la solution est toute trouvée. Ce sera soit collants, soit ça.

« J’ai des rasoirs dans un tiroir j’crois. » dis-je en faisant un clin d’œil. Puis un deuxième. Et un troisième, histoire de bien faire passer le message. Je suis surement en manque de café ou de sucre. Bon bref, faut qu’on rerentre. Je pousse la porte silencieusement, mais je ne peux pas m’empêcher de pouffer de rire en voyant le vrac que c’est. Y a mon bordel d’un côté, et quelques-unes des affaires de ladite Seletsu par terre. Et ouais, je t’ai entendu Asusu. Cela dit, cette fille est vraiment sympa de nous prêter ses fringues.
Je balaie la pièce du regard, puis j’attrape le soutif de Seletsu après l’avoir repéré. Haha ! J’en ai jamais vraiment mis ! Un vrai soutien-gorge !

« Mec, cherche un peu si tu trouves les rasoirs, ou une pince à épiler (et ma perruque). Moi je vais mettre ce truc ! » dis-je en brandissant le bout de tissu comme un trophée.
On dit souvent qu’il faut souffrir pour être belle, non ?
Vous savez quoi, un soutif, ça fait un peu mal. Le truc en métal surtout ; ça s’appelle comment ? Une baleine non ? Je suis sûr que ça fait mal parce que c’est pas à ma taille, à la base, mais bon ; je pourrais le rembourrer avec des mouchoirs ou des chaussettes, ça me fera un joli buste bien formé. La propriétaire de ce soutien-gorge a bien de la chance ; et sûrement un très beau décolleté. Bien joué, Seletsu !



Merci pour l'avatar Lilly
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Be my gurl - pv {Isao Fujiwara}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fujiwara Airi ☆ Do u want a piece of me ?
» L'auberge Fujiwara [Atsuko]
» Le coupeur de bambou par Isao Takahata : sortie en 2013 ?
» [terminé] Fujiwara no Sumitomo
» Kenta Fujiwara [FiNi :D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Chambre B13-