Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 Une soirée chez Yoshida féminin (Fred)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 21:03

18 heures trente.
Il marchait tranquillement dans les rues en regardant la ville illuminé. Avec l'automne, la soirée tombait beaucoup plus tôt et les lumières du centre-ville donnait un effet assez magique. Noël arriverait rapidement et l'ambiance ne serait plus la même et même si la neige ne tombait pas, le temps devenait beaucoup plus frais. C'était d'ailleurs le cas en ce moment, il ne devait pas faire plus haut que 5°c en ce moment. Les gens portaient tous un manteau d'automne ou un énorme pull, ce qui n'était pas le cas de Skylar. En ce moment, il ne portait qu'un t-shirt noir recouvert d'une chemise à carreau rouge et noir ainsi qu'une paire de jeans simple bleu foncé.

Ses bottes usagés aux pieds et rien de plus. Le froid ne le dérangeait plus depuis bien longtemps, ayant l'habitude de dormir entre deux poubelles quand il ne trouvait personne chez qui dormir et qu'il quittait l'école pour avoir la paix. Pourtant, en ce moment il trouvait tout de même l'air humide et le vent était quelque peu mordant. Un regard sur sa montre, il eut un petit sourire sur le visage, il était en retard et elle n'apprécierait pas, peut-être qu'elle croirait qu'il ne viendrait pas. Après tout, il avait vu le post-it sur le mur et il avait bien compris le message.

Une fois dans le quartier résidentiel, le jeune homme observa les maisons, comme il le faisait toujours. Cherchant celle qui pourrait être agréable d'avoir, d'y vivre. Des rêves d'avenir qu'il s'autorisait à avoir par moment, mais qu'il savait impossible pour l'instant. Un jour, qui sait. Sky s'arrêta finalement devant une maison puis haussa les sourcils en voyant celle-ci, elle ne vivait pas dans la merde, hein. Un soupire plus tard et il monta les trois marches pour finalement presser le bouton de la sonnette, attendant qu'elle ouvre la porte.

Qui sait, elle lui lancerait peut-être un nouveau verre à la gueule?



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 21:13

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

Ce soir, elle avait décidé d'ouvrir les fenêtres en se disant que c'était déjà une bonne idée parce qu'il faisait trop chaud dans la maison. Avec un peu de chance elle éviterait de se faire surprendre par la pluie. Il fallait dire que les fourneaux en marche n'aidaient en rien. Elle ne savait pas trop quoi préparer alors elle avait opté pour du riz frit et des lanières de boeuf. De toute manière, c'est ce que sa mère lui avait suggéré de faire avec ce qui restait dans le frigo. L'étudiante était tranquillement installé dans la cuisine à vérifier que rien ne crame, une main posée sur la hanche, vêtue de sa petite robe à dentelle noire et de ses talons vertigineux - comme toujours - avec au moins trois bracelets, un pendentif en forme d'étoile et une paire de boucles d'oreilles fabriquées à partir de trombones.

Elle entendit sonner et aussitôt posa sa cuillère en bois, marchant jusqu'au corridor en ouvrant les lumières parce qu'elle préférait ça qu'il ne se vautre lamentablement dans les souliers qui traînaient en entrant - quoique ça aurait pu être drôle. Elle ouvrit finalement la porte et l'observa de bas en haut avant d'esquisser un lent sourire. « Tu es en retard. » dit-elle comme si elle laissait sa réaction en suspens, mais au final elle eut juste un léger rire. « Allez entre avant que je décide de refermer cette fichue porte. » dit-elle en s'écartant pour le laisser passer. Puis, elle ferma la porte et verrouilla celle-ci. « Voilà t'es séquestré. » dit-elle en ramassant quelques godasses qui traînaient pour les balancer derrière la porte du garde-robe. « Tu peux laisser tes bottes là. » dit-elle en retournant à la cuisine en se grattant un peu la gorge. Aujourd'hui ses cheveux étaient noués en une simple queue de cheval haute. « J'espère que t'aimes la viande ... » fit-elle en parlant plus fort pour qu'il l'entende. Elle se doutait bien qu'il ne resterait pas planté dans le hall de cette maison typiquement japonaise.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 21:25

La maison avait quelque chose d'assez chaleureuse, c'était même intéressant de voir celle-ci et quelque chose se créa en lui, une sensation assez étrange tout au fond de son être. Pourtant, il n'en démontra rien du tout, surtout quand elle ouvrit la porte en disant qu'il était en retard. Les mains dans les poches, il haussa les épaules et entra dans la maison, semblant calme et non moqueur pour une fois.

« Autant me faire désirer, sinon c'est trop facile. » Avoua-t-il en la regardant prendre les chaussures et les mettres derrière la porte du garde-robe. Il y avait beaucoup de chaussure pour une petite famille comme celle de Fred tout de même, il redoutait de voir la chambre de celle-ci.

Il la regarda de nouveau et entendit le « clic » typique d'une porte qui se vérouille, il leva les yeux vers le ciel.

« Alors au final, c'est moi que tu kidnappes. » C'était donc elle la criminelle, intéressant. Quand elle lui dit qu'il pouvait retirer ses bottes, le jeune homme fit cela en marchant maintenant en chaussette, ceux-ci en avait vécu des choses. Elles étaient sombre et recouvert de trou, en même temps, c'était sa dernière paire de chaussette et il allait devoir attendre un moment avant d'en avoir des nouvelles.

Perdu dans sa contemplation de la maison, il l'entendit dans la cuisine puis haussa un sourcil, son ventre gargouilla d'un coup et que dire de l'odeur qui venait justement à ses narines. Et encore, il aimait surtout la viande rouge, donc en soit ça tombait bien. Lentement, il s'approcha de la cuisine et posa son épaule contre l'encadrement, les bras croiser.

« J'aime. Surtout si c'est du boeuf, tu tombes piles dans mes goûts. »



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 21:33

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

Elle était toujours en train de vérifier la cuisson du boeuf quand il lui fit savoir qu'elle tombait pile dans ses goûts par rapport à ce qu'elle comptait lui offrir comme repas. « Je sais pas. En tout cas, si t'aimes pas autant que je le sache. » dit-elle en étant un peu pensive. Elle lui fit signe d'approcher et lui tendit la cuillère alliant un morceau de boeuf et du riz épicé. « Dis-moi ce que t'en penses. »
Sinon elle lui trouverait bien autre chose dans le frigo. Comme elle ignorait presque tout de lui elle ne savait pas s'il était capricieux ou si, au contraire, manger ce genre de repas était une bénédiction pour lui.

Elle tenait toujours la cuillère en suspens juste devant lui quand elle en profita pour l'interroger étant donné qu'ils étaient là - d'abord et avant tout - pour passer un peu de temps ensemble sans se mettre à se hurler dessus ou elle-ne-savait-pas-trop-quoi-d'autre. « Tu es déjà venu dans le quartier j'imagine ? J'ai eu peur que tu t'y retrouves pas. » admit-elle en ayant un petit soupir. Elle hocha la tête de gauche à droite, car elle venait de réaliser que son père avait encore oublié d'éteindre la cafetière. « Il n'apprendra jamais. » Elle appuya sur le bouton de sa main encore libre.

Fred demeura muette un court instant avant d'ajouter : « Tu veux que je te fasse visiter ? Ou sinon on peut aussi aller se vautrer au salon. Ça doit mijoter encore un peu. » admit-elle en lui souriant d'un air jovial.  
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 21:41

S'il y avait bien quelque chose que Skylar avait appris aux files du temps, c'est que la nourriture est précieuse et qu'elle soit bonne ou mauvaise, cela n'était pas important, tant que nous avions quelque chose dans l'estomac, voilà tout ce qui importait. Alors autant dire qu'il n'était pas le plus capricieux de la terre, loin de là. Elle aurait mis du pain et du fromage sur la table et il aurait été ravi de manger cela, même si c'était peu. Quand elle lui fit signe de s'approcher, le jeune homme décroisa les bras en allant vers elle, puis se pencha en regardant la cuillère.

Il gouta la nourriture puis plissa les yeux un moment. C'était étrange comme situation, c'était la première fois qu'il vivait un moment aussi intime avec une fille. Intime dans le sens, vie de couple commune depuis des années. Le geste qu'elle venait de poser, la demande de gouter à ce qu'elle préparait, c'était ce que sa mère faisait à l'époque quand elle avait envie de cuisiner, avant qu'ils n'aient des millions et trois cuisiniers pour faire le repas. Son coeur rata un battement tandis qu'il s'humectait les lèvres.

« J'aime, ça me convient parfaitement comme repas. Cherche pas, j'suis pas difficile. » Il se massa la nuque en se sentant tout de même tendu, ce n'était pas une soirée qui promettait d'être douce et relaxante, au contraire. Il craignait une dispute à n'importe quel moment, une remarque de con. Il posa son regard sur la cafetière puis plissa les yeux en la regardant de nouveau.

Elle semblait bien s'entendre avec son père et fait, elle semblait bien amoureuse de sa famille et de son cousin, ce qui l'étonnait et le rendait envieux dans un sens. Un peu perdu dans ses pensées, il la regarda de nouveau puis haussa un sourcil, maintenant qu'elle lui proposait autant lui faire savoir. « Je voudrais bien voir ta chambre, je serais curieux de voir ce qu'il y a dedans et combien de paire de chaussure tu te trimbale. » Petit sourire d'emmerdeur.



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 21:49

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

« Tant mieux, dans ce cas. » fit-elle quand il lui fit savoir qu'il n'était pas difficile. Honnêtement, ça l'arrangeait parce que tout était bien entamé et qu'elle y avait mit certains efforts. Elle s'assura que rien ne brûle alors qu'elle quitterait la cuisine et l'écouta lui balancer cette petite remarque avec ce sourire bien à lui. « Si tu veux en essayer je pourrai te les prêter. » dit-elle sur le même ton. Elle se mit alors en route en montant l'escalier, une main sur la rambarde, et rejoint facilement la chambre en ouvrant une porte coulissante. Elle n'avait rien de particulier si on faisait abstraction du violet, du noir et des nombreux bijoux, tissus et autres colifichets lui allant parfaitement un peu partout. Il y avait une photo de sa mère d'adoption et de son père, mais rien sur sa véritable mère.

Fred s'arrêta et posa les genoux au sol dans un tas de coussins afin d'ouvrir une porte et de lui montrer au moins 40 paires de chaussures les unes à côté des autres et parfaitement rangées. « Voilà. » dit-elle en levant la tête afin de le regarder, un sourcil levé, l'air de dire qu'elle le défiait de faire un commentaire désobligeant envers ses amies les chaussures. « Les plus récentes c'est celles-là. » dit-elle en parlant de celles qu'elle avait aux pieds. Elle marqua une pause et ajouta : « J'en ai donné vingt autres à des œuvres de charité. Ma mère me tuerait sinon. » dit-elle en éclatant de rire. Enfin, elle se redressa tranquillement, perchée à nouveau. « Je sais c'est too much, mais c'est un peu comme toi avec les filles. Irrésistible ! » conclut-elle en jouant les femmes fatales, se déhanchant un peu, et parut amusée à nouveau en retirant ses boucles d'oreilles. « J'ai les lobes en flammes. » gémit-elle en posant les bijoux sur une table de chevet.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 22:08

« ... »

Il haussa un sourcil quand elle parla de lui prêter une paire de chaussure. « Ouais, non ça ira merci. » De toute façon, jamais l'un de ses pieds entrerait dans les chaussures de la demoiselle et s'il venait à briser l'une d'elle, il serait dans la merde jusqu'au coude et encore. Alors autant ne pas faire le con pour une fois, c'était le mot d'ordre ce soir. Même sous la colère, il devait ne rien faire qu'il serait susceptible de regretter.

Il la suivit donc vers l'étage du dessus puis pencha la tête en cherchant à voir sous la jupe par la même occassion, ce qui était assez intéressant dans un sens. Son sourire fut plus que présent, alors qu'il fut une fois sur l'étage, maintenant dans la chambre, Skylar se butta à une chambre assez impressionnante, rien à voir avec celle de l'école.
Il savait que Fred aimait le mauve, mais à ce point là? Franchement, elle avait une chambre assez sympa et il n'avait pas de mauvais commentaire à faire, sauf peut-être quand il vit les chaussures.

« ... La vache, pourquoi? » Il ne comprenait pas et quand elle s'amusa a lui dire qu'elle était comme lui, sauf que lui c'était avec des filles, il leva les yeux vers le ciel. « Ouais, ok. Sauf que moi je les entrepose pas dans une armoire, sinon je serais un putain de déviant. » Dit-il en la regardant toujours. Elle se plaignit de ses lobes en feu puis tourna la tête vers elle. « Désinfecte, on sais jamais. » Il s'approcha un peu plus de la chambre et ouvrit un tiroir, regardant les sous-vêtements et les soutiens gorge, il trouva même un déshabiller sexy dans le lot. « Intéressant ... L'étiquette est toujours là, tu comptais mettre ça avec qui ? » Demanda-t-il en se retournant vers elle, son sourire d'emmerdeur encore présent.

« Okui ? »



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 22:16

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

Elle dû admettre qu'elle aurait très peur de lui s'il entreposait ses petites-amies dans des armoires. La demoiselle saisit la bouteille de désinfectant et se mit à l'oeuvre alors que l'autre abruti fouillait dans ses tiroirs. Elle aurait pu faire une crise, mais elle n'était pas comme ça. Du moins, elle se fichait qu'on touche à ses effets personnels, même si c'était lui et que ça la gênait un peu, elle se contenta de rougir quand il sortit le déshabillé et lâcha un cri.

« OKUI ? WHAT THE HELL ? » s'exclama-t-elle en le regardant avec de grands yeux choqués. « Sérieux si je voulais qu'Okui me voit comme ça je demanderais qu'on m'extermine. » dit-elle en hochant la tête de gauche à droite en paraissant un peu mal à l'aise à l'idée de plaire à ce rustre. Ceci dit, comme il tenait toujours le déshabillé dans ses mains, l'étudiante se contenta d'ajouter : « Je l'ai acheté au cas où. » Au cas où quoi ça elle ne savait pas. Ou alors elle ne voulait pas le dire.

Ce type ...
Elle referma le bouchon de la bouteille et le rejoint en lui prenant le vêtement des mains et le retourna dans un tiroir. Puis, elle le pointa du doigt en lui écrasant presque son index contre les lèvres. « Tu as quoi contre mes sous-vêtements ? » Elle avait ce petit air grognon, mais elle n'était pas en colère, c'est juste qu'il la rendait timide et elle détestait être timide. Elle faisait plein de gaffes après. « Bon ... le repas doit être prêt. » dit-elle en le contournant, posant ses mains contre son ventre pour le plaquer un peu contre le bureau et pouvoir passer, mais de manière assez délicate en comparaison du "bon vieux temps".

Fred descendit alors l'escalier et rejoint la cuisine en fermant le four. « Ohhhh j'ai faim j'ai faim j'ai faim... »
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 22:25

Son sourire ne fit que s'élargir quand elle s'excita sous le prénom de Okui, ce mec déclenchait toujours la même réaction chez les filles et les garçons homosexuels. Tous semblaient d'accord pour dire que « jamais » ils ne seraient en couple avec un mec tel que cet homme, car c'était précisément ce qu'il était, un homme. Un mec d'une trentaine d'année qui arpentait toujours les couloirs de l'école. Qu'il soit vieux ne dérangeait en rien, c'était surtout le fait qu'il soit encore étudiant le problème.

Elle voudrait être exterminée ? Il haussa un sourcil en la regardant toujours, sourire constamment présent.

« C'est radical, si jamais cela arrive préviens moi. Je voudrais bien être ton bourreau. » Dit-il en lui laissant le vêtement quand elle s'approcha pour le lui prendre des mains. Farouche, pas autant que certaines, mais Fred avait ce petit côté aussi. Il la regarda puis haussa les épaules sous la question, son air arrogant revenant au galop.

« C'est là qu'est tout le problème, babe. J'ai rien contre, je suis triste de ne jamais les voir sur toi. » En disant cela, il se recula parce qu'elle le repoussait. La souper devait être prêt qu'elle disait. Un mouvement plus tard et il la suivit en descendant les escaliers avec nonchalance, s'arrêtant dans l'arche de la cuisine et le salon puis la regarda faire.

« Tu pourrais me servir mon repas dans ton petit déshabiller sexy avec une de tes 40 paires de chaussure pour pétasse, t'en pense quoi ? » Demanda-t-il en posant les mains contre le dossier d'une chaise, s'y appuyant un peu en ne la quittant toujours pas des yeux.



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 23:14

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

Fred en était à sortir les assiettes, songeant à ce qu'il lui avait dit concernant ses sous-vêtements, et lâcha un bref soupir pour elle-même. Il sortait ce baratin à toutes les filles bien roulées à qui il avat affaire alors. Elle aurait aimé se dire que ça lui faisait rien, mais au final elle aimait bien ses remarques peu flatteuses. Ce qui allait à l'encontre de tout. Elle se sentait tellement niaise en sa présence que lorsqu'il lui posa cette question alors Fred sembla réfléchir à cette éventualité avant de réaliser que c'était une fichue remarque sensée l'emmerder. Alors, furtivement, elle saisit les ustensiles et alla poser tout cela sur la table en lui rétorquant : « J'aimerais bien, mais on est pas dans un club de striptease et à moins que t'aies 250$ à me glisser dans le corsage alors je vois pas l'intérêt. » Elle lui envoya un regard amusé et s'inclina un peu pour lui montrer la table.

« Monsieur. » Elle s'assit alors et se mit à manger sans plus attendre en dégustant de façon tout ce qu'il y a de plus délicate et propre la nourriture disposée dans son assiette. Pas un grain de riz ne recouvrirait le sol ce soir ...
... enfin, c'est ce qu'elle espérait.

Il faisait sombre et la maison était silencieuse alors Fred eut un soupir. « Non ça le fait pas. Dès que j'entendrai un craquement je vais hurler. » Elle se redressa et marcha jusqu'à la chaîne hi-fi afin de la mettre en marche. Elle y déposa un CD au hasard et mit la machine en marche en tenant la pochette transparente dans sa main, la secouant un peu pour se faire du vent. « C'est toujours long ces trucs-là ... » fit-elle en étant juste derrière Skylar.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 23:20

Il l'écouta lui dire non d'une façon assez intéressante, en fait, c'était un détail qu'il ignorait et franchement ça ne tombait pas dans l'oreille d'un sourd tout de même. « Donc, si je comprends bien ta façon de voir les choses, tu ne veux pas le faire pour mes beaux yeux, mais si je te paye oui? J'ignorais que tu étais une prostituée. C'est intéressant, donne moi l'adresse où tu travail, comme ça je serais où venir avec mes potes. »

Il la regarda un moment puis s'installa en prenant les baguettes et s'occupa de manger. Il était détestable et sautait toujours sur une occasion pour faire le con ou foutre la merde et comme Fred venait d'ouvrir la porte en grand, vous comprendrez qu'il devait de mettre le pied dans la porte. La bouffe était bonne et il n'avait rien à redire sur ça, mais quand elle se redressa en disant qu'elle sursauterait à chaque craquement, il leva les yeux vers le ciel.

« Je suis là, c'était pas pour ça que je devais venir? Si jamais quelqu'un entre dans ta maisonnette, je vais m'en charger. » Dit-il en regardant l'assiette de la jeune fille, il tendit la main en venant lui voler un morceau de boeuf, le fourrant dans sa bouche en ayant un petit sourire en coin.

« Moi je m'en fou, mais tu vas manger froid ... » Il dit plus bas. « Ou t'auras une assiette vide. »



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 23:26

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

Elle tiqua un peu à ses paroles concernant son travail. C'est vrai qu'elle ferait une belle pute parmi cette bande de cure-dents ou de vieilles avec des dents en moins. Bref, elle ne dit rien, mais n'en pensa pas moins, revenant en observant le morceau de viande qui avait quitté son assiette et l'air triomphal sur le visage de son invité. « Hey ! Mais c'est pas poli de faire ça. » fit-elle en venant lui donner une légère baffe sur l'épaule. Elle s'installa et tint son assiette à une certaine distance. « Si t'en veux une autre portion alors va la prendre directement dans la casserole. » fit-elle en le pointant avec ses baguettes.

Puis, comme la musique avait rendu l'ambiance moins lourde et tandis qu'elle revenait sur sa présence à ses côtés alors Fred croisa les jambes : « Alors tu es ce genre de preux chevalier ? » Elle posa son menton dans la paume de sa main et l'examina tranquillement. « Pourquoi on devrait forcément tomber amoureuse d'un prince ? » demanda-t-elle un peu en l'air, comme ça, visiblement pensive quant à ce qu'on demandait aux filles d'aimer. Elle fixa un instant le plafond et posa subitement ses baguettes. « J'ai faillis oublier ! » Elle fila vers l'armoire et saisit la bouteille de saké en revenant pour lui en verser un verre. « Tu vois j'ai rien oublié. » dit-elle, fière, en se tenant debout juste à côté de lui. La pensionnaire posa la bouteille sur la table en ayant un air assez amusé.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Skylar Barton
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
258
03/09/2015
Quatrième année
Devant un aussi grand buffet, autant ce servir à volonté.
Brooklyn, New-York.

Personnage
N# de Chambre: peu importe le numéro, tant que c'est avec toi babe.
Disponibilités: positif aux rps.
Relations:

Mer 9 Sep - 23:50

Sous la baffe, le jeune homme grogna un moment en tournant la tête vers elle, la suivant du regard jusqu'à ce qu'elle s'installe de nouveau devant lui. C'était malpoli en effet. « C'est tout aussi malpoli de quitter la table sans prévenir pour mettre de la musique. » Dit-il en la pointant également de ses baguettes, après quoi il reporta son attention sur sa nourriture qu'il mangea avec plaisir. Ça faisait du bien tout de même de bouffer comme ça, non parce qu'il n'avait pas manger depuis un moment, depuis sa douche.

Il releva les yeux vers elle sous ses paroles puis haussa les sourcils. En fait, elle se parlait un peu à elle-même, ce qui avait quelque chose d'ironique. En plus, c'était quoi cette question ? Une question typiquement féminin, les mecs se demandaient jamais pourquoi ils devraient être amoureux d'une princesse ou d'une demoiselle énergique ou... Bref.

« Parce que vous êtes des filles et que vous vous foutez toujours la barre trop haute. Vous désirez un prince parce que vous regardez vos films à l'eau de rose où le mec est quasiment parfait de la tête aux pieds. Alors pour CERTAINES c'est clair qu'un prince c'est mieux. » Il haussa les épaules en terminant finalement sa bouffe, relevant de nouveau les yeux quand elle fit savoir qu'elle avait failli oublier. Alors là, il ne s'attendait pas à ça.

Du saké en plus. Il la regarda un moment puis leva les yeux vers le ciel en prenant son verre. « Je blaguais pour l'alcool, mais puisque tu en offres, je vais pas cracher dessus. » Il bu le breuvage d'un coup en déposant le verre puis la regarda de nouveau. « Si tu n'aimes pas les princes ou les preux chevaliers. Quel est ton type de mec? Les rebelles? »



“It was my heart, it was my life It was my start, it was your knife This strife, it dies This life and these lies”
Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mer 9 Sep - 23:59

Une soirée chez Yoshida Féminin
Fred Yoshida

Elle eut envie de lui tirer la langue lorsqu'il la relança de cette façon, mais elle était assez mature pour se retenir. Lorsque son assiette fut terminée et parce qu'il venait de lui répondre la vérité concernant les filles et leurs attentes envers l'amour alors Fred lui répondit : « Tu n'as pas d'attentes ? Parce que je doute fort que tu tombes amoureux de toutes ces filles avec qui tu couches. » fit-elle sans vraiment utiliser un ton condescendant ou couvert de reproches. Elle se disait juste que les garçons accusaient souvent les filles d'imaginer l'amour comme un rêve alors que, au final, eux aussi avaient leurs propres désirs. « Je vais perdre espoir en l'humanité si tu me dis que tous les mecs de l'univers ne rêvent que de courbes généreuses et de cervelles de moineaux. » dit-elle en jouant avec l'une de ses mèches de cheveux.

Quand il eut terminé alors elle saisit les deux assiettes et alla les rincer pour les mettre dans le lave-vaisselle. Il lui demandait justement quel était son genre de mec et elle ne l'avait pas prévu alors Fred se sentit figer un instant. Son genre de mec ? Quel était son genre de mec ? Elle réfléchit à cette question un petit moment avant de trouver une réponse qui lui paraissait adéquate : « J'aime les types qui sont sensibles de l'intérieur, mais qui paraissent forts. Parce que ce que je connais d'eux c'est comme un secret. Et je suis la seule à pouvoir le protéger comme il me protège moi. » C'était bizarre dit comme ça, mais c'était comme ça et il pouvait bien se moquer d'elle s'il voulait elle s'en fichait. Fred revint à table et se servit un verre en le buvant aussi d'un trait - non pas sans grimacer. Elle le fixa attentivement. « Et toi ? C'est quoi ton genre de fille ? »

Elle ne voulait pas savoir.
Mais elle voulait savoir.
Saletés d'envies.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée chez Yoshida féminin (Fred)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle est où ta soirée ? Chez toi ? Je peux venir ? ❤ ▬ Reyna A. Malbhoro
» Une soirée chez les elfes de Lorien et le paté d'écureuil
» Inscription Express 71 - Contre soirée chez Sonic !
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» Début de soirée en milieu hostile ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Quartiers Résidentiels-