Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 Les douze coups de midi { pv. Sarah Hinters }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

Mer 9 Sep - 23:34

L'après-midi. Sûrement l'un des seuls moments de repos d'une longue et intense journée, il y avait la pause repas qui permettait de se relaxer pendant une petite heure avant de retourner à son train-train quotidien. Mais malheureusement, travailler dans un pensionnat c'est aussi se confronter au self et à la cantine de l'institut, heureusement pour lui, Matthew préparait ses propres repas avant de venir travailler, tailler les haies, bref, s'occuper de la flore de l'espace qui lui avait été confier. Comme à son habitude, il se rendait alors dans la mezzanine ouest afin de monter jusqu'à l'observatoire, un lieu plutôt calme, sans grand monde la journée, du moins c'est ce qu'il pensait. Aujourd'hui, c'était des onigiris suivant la recette de sa mère génétique avec quelques toasts comme encas et surtout avec quelques sushis. Bref, c'était plutôt bon, lui qui adorait la nourriture japonaise, en venant habité au Japon, près de la mer, à Okinawa, il avait fait un très bon choix. Il s'était donc installé sur l'un des fauteuils qui traînait dans le coin, s'allongeant légèrement pour observer le ciel et admirer les nuages. Malheureusement, il ne pouvait pas voir les étoiles durant la journée, mais les nuages c'était plutôt cool aussi. Entamant son repas, bouchée après bouchée, il se régalé, après tout il avait fait un grand effort aujourd'hui même en arrachant toutes les mauvaises herbes d'une partie du pensionnat, bon c'était peu, mais c'était déjà beaucoup !

Et alors qu'il avait finit de manger, malgré les restes de son panier-repas, il se reposait en fermant les yeux, la tête vers le haut, alors qu'il admirait les nuages faire leurs routes dans les cieux. Il se mettait alors à rêver, comme quoi une personne venue dans l'observatoire et le réveillait alors qu'il était là, tranquillement à savourer son travail et ses efforts. Enfin, était-ce un rêve ou bien la réalité ? Dans les vapes totales, Matthew ne savait pas du tout ce qu'il se passait encore autours de lui, peut-être que ce serait quelque chose de bien ? Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Jeu 10 Sep - 22:51


Un. Ça y est, c'était l'heure du repas, l'heure de fuir les murs de la bibliothèque pour aller manger à l'air frais de dehors, ne voulant pas aller manger aujourd'hui avec les autres membres du personnel. Un peu de tranquillité ça ne faisait pas de mal.
Deux. Le moment de réfléchir à quel endroit aller pour pouvoir manger tranquillement. Une idée lui vint à l'esprit, même si il y aurait du monde, Sarah voulait aller manger là-bas.
Trois. Le rythme de ses pas était accéléré, on ne savait pas si elle était pressée d'aller manger ou bien d'y aller tout court pour observer cette vue. Ses cheveux roses dansaient au rythme de sa marche et des pardon et excusez moi fusaient toutes les cinq secondes.
Quatre. A force de presser le pas, il fallait bien qu'elle renverse quelqu'un. Alors qu'elle allait s’énerver comme à son habitude, Sarah soupira et ramassa les affaires de la personne qu'elle avait bousculé. Malgré sa réputation de femme qui s’énerve, il fallait bien que des fois il y ait des exceptions.
Cinq. Sarah sifflota tranquillement jusqu'à la sortie de la mezzanine est.
Six. ...
Sept La jeune femme arriva enfin à l'observatoire, finalement il n'y avait personne à première vue. Elle allait pouvoir manger en paix. Souffler assisse dans ce lieu allait être son moment préférée de la journée.
Huit. Oh ! Finalement il y avait une personne assise sur un fauteuil, grrrr. Pourquoi il fallait toujours que ça tombe sur elle. Sans rire.
Neuf. En s'approchant doucement de la personne pour lui faire peur volontairement, Sarah s'aperçut que cette personne était un jeune homme qui dormait tranquillement. Vu son physique, ce n'était pas un élève. Bien même qu'elle ne connaissait pas tous les membres du personnel, Sarah ne pouvait pas avancer de conclusion en affirmant qu'il s'agissait bien de quelqu'un d'ici.
Dix. Bon il fallait bien avouer qu'il avait l'air de bien dormir et que... il était plutôt mignon, mais ça, Sarah l'enleva vite de sa tête en pensant à sa fille. Non, ce qu'elle se demandait surtout c'était comment elle allait bien pouvoir le réveiller. Car pour ce qui est de ce genre de bêtise, Sarah était resté coincer dans l'enfance.
Onze. Son regard vert se posa sur le repas non fini du jeune homme. Ca avait l'air vachement bon ce qu'il y avait. Son regard jongla entre la tête du jeune homme et son panier repas. Le voyant dormir, Sarah, sans gêne, piqua un onigri. En se tournant vers le siège d'à côté pour s’asseoir, la jeune femme bouscula un peu le cuisto.
Douze. Gardant son onigri dans la bouche, Sarah secoua encore plus le jeune homme pour le réveiller définitivement. Hého !! Fauch che réveill' C'était tellement dur de parler avec de la nourriture dans la bouche. Mais avant qu'il ne se réveille complètement, Sarah lui piqua un toast qu'elle garda dans sa main derrière son dos. On voyait clairement qu'elle lui avait volé à manger, mais c'était plus comique de faire genre qu'elle était innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Ven 11 Sep - 21:00

Toujours dans ces rêves réels, Matthew observait tranquillement, presque endormit, il imaginait tout pleins de chose ! Mais est-ce que c'était seulement son imagination ou bien la réalité ? Enfin bon, le jardinier était là, assis sur son fauteuil, quand soudainement quelque chose rentra en contact avec lui, ce qui le fit bouger, se perdant encore plus dans les bras de Morphée. Et c'est alors qu'un tremblement de terre eu lieu, idéalement de force dix sur l'échelle de Richter. Une catastrophe ! Ah non, c'était juste que quelqu'un jouer à secouer Matthew comme un bambou... C'était encore plus bizarre. Surpris, le jeune homme se réveilla brusquement, et c'est là qu'il entendit une voix féminine. Qui cela pouvait-être ? Un étudiant ou bien un membre du personnel ? Voir même... un membre de l'administration ? Si c'était le cas il était dans le pétrin ! Se relevant soudainement avant de tombé, Matthew se prit le parquet sur ses fesses ! Pauvre de lui ! Et c'est quand il reprit totalement ses esprits qu'il put voir une femme ,qui semblait être plutôt jeune bien que... grande, aux cheveux roses, c'était atypique, devant lui, elle était là debout devant lui, alors qu'il était au sol; elle semblait en plus cacher quelques choses derrière elle. Qu'est-ce que cela pouvait être ? Et c'est en se relevant que le jardinier se mit à pensé " elle est plutôt mignonne... et les cheveux roses c'est pas commun ", avant de tourner la tête de gauche à droite pour oublier ses bêtises. Et c'est en se grattant la joue droite avec sa main dominante qu'il cherchait quoi dire, puis tout sortit naturellement : Je... je peux expliquer pourquoi je suis là, je... ! puis il se mit à bouger les mains en avant n'importe comment. Je mangé, puis je me suis assoupis. Mais promis je retourne travailler, héhé... qu'il disait avec son sourire béat.

Puis il revenu se gratter la joue Ehmm... quelle heure est-il ? Si ce n'est pas trop vous demandez, héhé... Et euh oh ! Ah... Je m'appelle Matthew, Matthew Swift, le jardinier quoi.
et alors qu'il finissait de parler, il remarqua que son plateau repas était au sol, et il se mit donc à le ramasser. Qu'allait penser cette jeune femme de lui ? Alala... Enfin surtout, qu'est-ce qu'elle cachait celle-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Les douze coups de midi { pv. Sarah Hinters }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des douze coups de minuit aux matines sonnantes, nous valserons ensemble macabre débutante
» Après-midi shopping, comment passer un bon moment entre amies • Sarah
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Pour en finir avec les coups d'État en Haiti...
» Elections US: Sarah Palin plus populaire que McCain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: L'observatoire-