Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 Tout en haut (Privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Lun 24 Aoû - 20:46

Tout en Haut
Fred Yoshida

C'était une très mauvaise idée qu'elle avait eut de faire ranger sa boîte à chaussures dans le dressing, tout en haut de toutes les grandes étagères. La demoiselle avait bien du mal à ne pas se mettre à pleurer tant elle peinait à trouver un moyen de monter. Elle finit par serrer les poings et saisit une autre boîte pas très loin. Elle retira ses talons et posa ses pieds nus sur la boîte en tendant les bras de toute ses forces afin d'atteindre la boîte tout en haut, mais elle n'y parvenait toujours pas.

Fred était peut-être douée en tant que gymnaste, mais elle tombait des nues lorsqu'il s'agissait de faire valoir sa petite taille. Au final, elle descendit de la boîte, la poussa du pied et s'assit dessus, les mains sous le menton, l'air clairement boudeur. Elle comptait rester là jusqu'à ce que ses chaussures lui tombent sur la tête, mais au bout de cinq minutes, elle recommença le même manège. Cette fois-ci, elle s'agrippa à un coin des tablettes, espérant pouvoir grimper sur celles-ci comme un petit singe, elle avait un air profondément déterminé au visage.

« Je vais t'avoir ... » murmura-t-elle pour elle-même.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Lun 24 Aoû - 20:58


Il n'avait besoin de rien. C'était simplement une journée calme où les gens ne foutaient pas grand chose de leur vie. Son regard reposait sur cette silhouette qui peinait depuis un moment à atteindre le haut d'une tablette. La taille de cette petite chose n'était pas plus grande qu'une table - exagération - et c'était tout un spectacle de voir celle-ci chercher à toucher le ciel. Quand elle descendit avec cette tête de boudeuse, le jeune homme leva les yeux vers le plafond. Certes, ce n'était pas un joueur de basket, il n'avait pas la taille de certains mastedonte de l'école, mais avait-il réellement besoin de ça.

Une nouvelle tentative, le jeune homme leva un peu plus les yeux en voyant qu'elle touchait l'une des étagères, mais le craquement qui en suivit ne lui disait rien qui vaille. C'est à ce moment uniquement, qu'il décroisa les bras en s'approchant de celle-ci. Le simple fait qu'il soit derrière elle, sans rien dire pourrait sauver la vie de la demoiselle ou pas du tout, dans tout les cas, quand il remarqua qu'elle perdait bien petit à petit et que la tablette penchait vers l'avant, il ne fut pas malheureux d'être derrière elle.

« Fais gaffe. » Et au même moment, Frederica tomba à la renverse sous la perte d'équilibre et il l'attrapa avant qu'elle ne touche le sol, les boites sur l'étagère tombant également. « Bravo. »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Lun 24 Aoû - 21:47

Tout en Haut
Fred Yoshida

Elle y parvenait. Elle avait vraiment l'impression d'être en mesure de l'atteindre cette fois-ci. C'était une sensation très étrange. Elle avait vraiment envie de réussir et de ne pas dépendre de quelqu'un pour une fois. Son orgueil la possédait et c'est pourquoi elle était désormais agrippée totalement à l'étagère, un pied sur la tablette du bas. Le craquement, elle ne l'entendit pas, ni le froissement des vêtements d'un élève juste derrière elle, mais lorsqu'elle perdit pied, lorsque le meuble se brisa en planches disposées les unes sur les autres, elle lâcha un cri très vif et ferma les yeux comme si cela pouvait alléger le choc qu'elle ressentirait.

En revanche, avant qu'elle ne puisse subir la douleur, celle-ci fut apaisée par des bras autour de son corps. Fred ne réfléchit pas vraiment, ouvrit les yeux, et observa l'élève qui l'avait réceptionnée. Il la félicitait, d'ailleurs, et la jeune élève aurait très bien pu comprendre le sarcasme, mais elle était bien trop échevelée pour ça à l'heure actuelle : « Merci, j'ai bien cru que j'allais y rester. » Elle lui envoya un gentil sourire. « C'est sympa de m'avoir attrapée. » Elle saisit la chaîne qui pendait au cou de l'élève et la replaça de sorte à ce que l'attache soit à l'arrière. Puis, elle parvint à se remettre debout et se laissa tomber à genoux sur le tapis, observant sa boîte de chaussures renversée. « Ouf ... Rien de brisé. » se dit-elle en sortant quelques unes des paires. C'est une chaussure à la main qu'elle redressa la tête.

« Tu t'appelles comment déjà ... » fit-elle avant de réfléchir. Elle le connaissait de vue, seulement. Il ressemblait beaucoup au meilleur ami de Noah, mais c'était pas lui.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Lun 24 Aoû - 21:57


C'était une gamine assez étrange, le jeune homme plissa des yeux quand elle le remercia, apparemment elle ne comprenait pas le sarcasme ou était-elle simplement encore sous l'adrénaline du moment. Dans un certain silence, le garçon baissa les yeux vers les mains de cette fille qui replaçait sa chaine autour de son cou. C'était bien la première fois qu'une fille s'activait à faire une telle chose. De toute façon, lui-même trouvait l'attache agaçante d'être toujours devant, alors bon, il la laissa faire.

Maintenant debout devant elle, elle à genoux, le jeune homme plaça finalement les mains dans les poches de son jeans, regardant encore et toujours cette fille qui semblait avoir plus d'attache à ses chaussures à talons plutôt que de sa propre vie, étrange. Les filles l'étaient tous de toute manière.

« Shike Taizen. » Elle voulait savoir, elle saurait, mais n'en saurait probablement pas d'avantage. Maintenant elle avait assez d'information pour chercher elle-même qui il était. « Tiens-tu à la vie ? »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Lun 24 Aoû - 22:27

Tout en Haut
Fred Yoshida

Fred replaça la boîte afin de ranger les paires de chaussures à l'intérieur et lorsqu'il se présenta alors elle nota ce nom dans sa tête. Il y avait tout un tas de surnoms à faire avec ça, mais elle se doutait bien qu'il n'était pas le genre à avoir envie qu'on lui donne de tels surnoms alors elle préféra juste sourire en se levant. Du moins, jusqu'à ce qu'il l'interroge aussi directement.

« Oui, mais pourquoi tu ... » débuta-t-elle avant de regarder l'étagère en mille morceaux. Certes, elle aurait pu se faire très mal si elle était tombée, mais elle avait aussi de bons réflexes. Alors, comme il avait été sympa avec elle, elle décida de lui répondre la vérité absolue : « Tomber sur la glace après avoir fait un triple axel c'est beaucoup plus douloureux. » dit-elle en jouant avec l'une de ses mèches de cheveux. Tiens, on dirait qu'elle ne réalisait que maintenant qu'il était mignon.

Bon, elle se frotta les mains.
« Maintenant, je dois transporter ça jusqu'à ma chambre. » On voyait déjà venir l'échec à des kilomètres. La demoiselle tenta de soulever la boîte, sans succès, et sentit ses sourcils s'arquer et un grognement s'échapper de ses lèvres. « Ne me faites pas ça, je vous en prie ... » Elle laissa ses bras pendre le long de son corps et soudain jeta un coup d’œil tout ce qu'il y a de plus innocent à son comparse.
... l'air de dire : aides-moi.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Lun 24 Aoû - 22:36


Alors comme ça elle pratiquait le patin artistique, alors là, pas besoin de son aide la prochaine fois. Tendis qu'il la regardait toujours avec ce regard neutre, le jeune homme se recula de quelques pas, il était dans le chemin pour qu'elle transporte ceci à sa chambre.
... Si elle était capable de soulever les boites et ce n'était pas encore dit.

L'air toujours aussi inexpressif, le jeune homme dont les cheveux était un beau mélange de gris et de blond soupira en levant les yeux vers le ciel. Il s'approcha d'elle en retirant une main de sa poche de jeans puis se pencha en prenant le recoin d'une boite, s'aidant avec l'autre main et souleva celle-ci.

« Sinon, tu patines depuis longtemps. » Demanda-t-il, non pas en posant une question, c'était simplement n fait qu'il désirait savoir. « Quel est le numéro de ta chambre? » Maintenant c'était une question. Patient, il posa un regard sur la jeune fille, attendant qu'elle lui confie le numéro avant de se mettre en route vers celle-ci.




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Lun 24 Aoû - 23:02

Tout en Haut
Fred Yoshida

Au moment où il daigna avancer pour prendre la boîte et l'interrogea par rapport à sa passion alors la jeune Yoshida répondit aussitôt : « Depuis que j'ai six ans ! » Elle eut un sourire en fixant le vide, apparemment très nostalgique de cette époque-là. « Ma mère adoptive est une championne olympique. » C'est avec douceur qu'elle s'adressa à Shike, par ailleurs, tout en se mettant à marcher : « J'aime patiner et danser plus que tout au monde ... même plus que les chaussures. » dit-elle en ayant un petit rire.

Bien entendu, elle était consciente d'avoir l'air un peu timbrée. C'est qu'elle exagérait son amour des talons. D'ailleurs, alors qu'il lui demandait quel était le numéro de sa chambre, elle réalisa qu'elle était en train d'oublier les souliers qu'elle avait aux pieds avant de grimper. Elle tourna les talons et récupéra la paire en revenant vers Shike. « Chambre dix. »
Elle enfila maladroitement ses talons noirs et lui jeta un coup d’œil en remarquant qu'il avait les oreilles percées. C'était pas commun pour un type. En même temps, il avait l'air complètement désintéressé, comme s'il se fichait de tout.

Elle replaça l'un de ses bracelets. « Il vient d'où ton pendentif ? » C'était sortit tout seul. Sa curiosité, vous voyez.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Lun 24 Aoû - 23:12


En un sens ce qu'elle disait était intéressant, mais dans l'autre c'était aussi surtout pour faire la conversation. Shike n'était pas un mordu du patinage artistique et il n'allait surement pas s'asseoir pendant une heure à regarder la discipline Olympique pendant les jeux d'hiver. Alors il l'écoutait et s'occupait de tenir la boite afin de lui rendre service. Quand elle lui répondit finalement le numéro de la chambe, il suivit donc le chemin.

Le silence planait depuis maintenant un moment quand il fut surpris de la question, personne ne remarquait ce pendentif normalement, mais elle l'avait vue tout à l'heure et semblait tout de même intrigué par celui-ci. Que dire?

« C'est ma mère qui me l'a offert avant de mourir. » Avoua-t-il en fronçant faiblement les sourcils. C'était idiot parce que le pendentif n'avait rien de spéciale, il était fait à la main avec un métal bas de gamme, mais elle l'avait fait pendant qu'elle était cloué au lit et dans le temps où ils n'avaient pas assez de revenu pour lui offrir un cadeau d'anniversaire. Alors ce fut se bijou ...

Il baissa les yeux vers la boite qui contenait mille et un chaussure puis releva les yeux en regardant droit devant lui. « Pourquoi autant de chaussure ? »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 2:31

Tout en Haut
Fred Yoshida

Aussitôt qu'il lui eut fait part de la raison de ce bijou et de ce qu'il représentait alors le coeur de l'élève fit un bond dans sa poitrine, mais pas ce bond agréable. En fait, elle se sentait niaise d'avoir posé cette question. Elle aurait préféré pouvoir retourner en arrière et se taire, mais s'il lui répondait c'est que, au fond, il n'était pas en colère ? « Elle avait du goût. J'adore les trucs bon marché. » admit-elle dans un sourire agréable. Elle vint même poser sa main contre le bras de Shike d'une presse compatissante. Après tout, elle avait des colliers en bouchon de bouteille et mettait des pinces dans ses cheveux qui servaient habituellement pour nouer des tissus ensemble.

Alors qu'ils se baladaient toujours, le pensionnaire lui demanda pourquoi elle avait autant de chaussures. Elle n'avait pas de réponse miracle à cette question. À vrai dire, ce qui lui vint à l'esprit fut très simple : « Je suis accro. À chaque fois que j'en vois une paire dans un magasin et que je ressens ce petit pincement au cœur alors je dois l'acheter. » Elle tendit l'une de ses jambes devant elle et lui montra sa chaussure avec un air amusé : « Je crois que c'est quelque chose d'inexplicable. Un peu comme beaucoup d'hommes avec leur voiture. » suggéra-t-elle, pensive.
Elle pivota sur elle-même et se mit à observer Shike en penchant un peu la tête sur le côté.

« Tu n'es pas du genre collectionneur ? » Elle marqua une pause et ajouta : « Ton père il est en vie ? » Elle s'engageait sur un terrain glissant, certes, mais il était tellement sobre, tranquille et surtout réservé qu'elle avait du mal à ne pas l'interroger. Enfin, bavarde comme douze, elle en profita pour ajouter dans un éclair de génie : « Tu connais Noah Yoshida ? »
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Mar 25 Aoû - 3:36


Pour les trucs bon marché. Étrangement, il ne le prit pas mal, mais se dit que sa mère aurait adorée cette jeune fille. D'autant plus qu'il avait bien remarqué le genre de bijou qu'elle portait et ce qu'elle avait dans les cheveux par moment, difficile de ne pas le remarquer de toute façon. Alors qu'il replaçait la boite contre lui, le jeune homme écouta finalement LA réponse de Fred, semblant tout de même pas surpris de l'explication.

Une accro des chaussures. Tout de suite, ce qui lui vint en tête fut qu'il serait facile de lui trouver un cadeau pour les fêtes ou son anniversaire, si elle aimait autant les chaussures, c'était donc un cadeau très facile. Et elle posa encore une question, surprenante oui, mais quand même intéressante.

« Non. Je ne collectionne rien du tout. » Et encore, c'était le mec le moins matérialiste qui soit. C'était une perte de temps, du moins toujours selon lui. Il marchait toujours vers la chambre, quand son corps se raidit un moment. Non pas qu'il avait quelque chose contre la question, mais voilà.

« Je ne m'attends pas bien avec mon père, alors. Je présume qu'il est toujours en vie, sinon et bien j'en sais rien. » Oui, c'était un gros détachement. Cependant, il n'en avait rien a faire de son père, pour le moment qui sait ce que réservait l'avenir.

Une fois devant la chambre numéro dix, il tourna la tête vers Fred, plissant les yeux un moment. « Je le connais oui, pourquoi? »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 4:08

Tout en Haut
Fred Yoshida

Elle en conclut immédiatement qu'il ne parlait plus du tout à son père. C'était une situation un peu triste, maintenant qu'elle y songeait. Son expression se fit soucieuse, mais elle ne l'interrogea pas davantage. Alors qu'ils se retrouvaient devant la chambre alors Fred eut une réponse toute fière pour sa question : « C'est mon cousin ! » Elle l'aimait beaucoup et ça se voyait. Pour elle, Noah était un genre d'exemple à suivre bien qu'il puisse être parfois très niais.

Par ailleurs, comme ils étaient arrivés à destination, elle s'empressa d'ouvrir la porte pour qu'il puisse entrer. Elle ouvrit la lumière et se tourna vers l'élève. « Tu peux poser ça parterre. C'est pas grave. » fit-elle en se laissant tomber sur son lit. Lily n'était pas là alors elle pouvait profiter, un peu, de sa solitude. Fred eut un regard pour lui et réalisa que ... « Mince, je me suis même pas présentée. »

Elle rit nerveusement tout en tirant sur l'un de ses bas trop longs, tombant presque du lit. Elle se remit debout et s'approcha en lui tendant sa main délicate : « Frederica, mais tout le monde m'appelle Fred ou Freddie. Enchantée, Shike Taizen. » conclut-elle en serrant doucement ses doigts contre les siens. « Si jamais tu as besoin que je transporte quelque chose pour toi alors n'hésite pas ! Je te suis redevable. » Elle se recula et ouvrit un tiroir dans lequel reposait son coffre à bijoux. Elle commença alors à retirer son pendentif, ses bracelets et les boucles dans ses cheveux, tout cela de façon très routinière. Il était évident qu'elle faisait ça tous les soirs.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Mar 25 Aoû - 4:23


C'était son cousin, quel évidence. Bien qu'elle ne l'avait pas dit comme ça, le jeune homme y songea un moment. De toute façon, qui ne connaissait pas Noah? Ce garçon si généreux, toujours souriant et serviable qui adorait le sport plus que tout au monde et dont le sourire pouvait être - presque - contagieux pour tout le monde. Shike regarda la jeune fille puis entra dans la chambre en déposant la boite sur le sol.

Une fois cela fait, il se recula en replaçant les mains dans les poches, mais pour une courte durée puisqu'elle lui tendait la main dans le but de faire les présentations. « Tai. Tu peux m'appeler Tai, si tu veux Fred. » Autant lui faire savoir que son surnom de base était Tai, mais après Shike c'était un bon surnom, même prénom.

La suite poussa le jeune homme à faire un haussement de sourcil en la regardant attentivement. « Je note. La prochaine fois que j'ai quelque chose de lourd, c'est toi la première que j'appelle. » C'était un peu sarcastique. Il regarda la chambre en trouvant que c'était assez différent de la chambre des garçons...

Dû moins, chez les filles c'était un peu plus propre. Bien que son coin de chambre à lui l'était, c'était Lennox qui foutait toujours un bordel et une odeur dégoutante. Il posa son regard sur la jeune femme puis se souvient que les garde-robes dans les chambres était plus petit donc.

« Question pour un champion. Où vas-tu ranger tes chaussures? »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 4:49

Tout en Haut
Fred Yoshida

Elle venait de poser ses derniers bijoux dans le tiroir lorsqu'il lui posa cette question. Au départ, elle le fixa, les yeux ronds, la bouche entrouverte, jusqu'à ce qu'il semble que son cerveau retrouva sa place habituelle - c'est que l'espace de trente secondes elle avait eut l'air vraiment stupide. Elle poussa la boîte du pied jusqu'à ce que celle-ci soit rangée sous son lit. « Tadaaaa. » fit-elle en guise de réponse.

Elle claqua des doigts et le pointa ensuite en arquant un peu la tête vers l'arrière d'un geste habile, lui jetant un coup d’œil qui se voulait malicieux, car elle avait l'impression de l'avoir prit de court ... ou, du moins, d'avoir trouvé réponse à sa question plus vite que d'autres. « Alors Tai, tu veux dormir dans ma chambre ? » proposa-t-elle dans le simple but de l'embêter, car il était resté là, et qu'elle était pourtant certaine qu'il choisirait la première occasion pour fuir.

La pensionnaire s'allongea sur son matelas et étira la jambe jusqu'à former un L parfait dans l'air. Enfin, elle tourna la tête vers son interlocuteur et conclut d'un ton de voix tranquille : « Tu n'as pas l'air d'un sportif. Comment c'est possible d'avoir de tels bras ? Tu frappes sur les première année ? » Elle se trouvait bien comique, la main devant la bouche, les yeux rieurs.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Mar 25 Aoû - 4:59

Alors qu'elle poussa un « tada » en guise de victoire, le jeune homme dont les mains était toujours dans ses poches, leva les yeux vers le plafond. Elle l'avait quand même bien eu, mais restait quand même que ce serait chiant pour elle de sortir la boite, prendre une chaussure, repousser la boite et partir. « Et tu feras quoi une journée ou tu es en retard et que les chaussures que tu voudras seront dans la boite? » Il la regarda de nouveau, cherchant à voir jusqu'à quel point elle pouvait être ... accro des chaussures et il voulait aussi savoir si la demoiselle aimait la mode au point où tout devait matcher ensemble.

Il attendit, jusqu'à ce qu'elle pose cette question sur le fait de dormir dans son dortoir et quand il la vit faire un L parfait avec sa jambe, le jeune homme s'adossa contre le bureau qui devait être celui de l'autre pensionnaire. « Cette position, c'est une invitation aguicheuse ou tu t'étires les muscles pour une compétition imaginaire ? »

Encore une fois, il resta inexpressif en la regardant toujours, n'ayant pas de gêne et puis de toute façon, pourquoi serait -il gêné ? « Je ne suis pas sportif, mais je frappe en effet des premiers année avec l'aide de Okui Matsumoto. » C'était la brute de l'école après tout ce mec.




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 5:06

Tout en Haut
Fred Yoshida

C'était une excellente question. Même que lorsqu'il la posa et qu'elle se retrouva à devoir songer à cette éventualité, la demoiselle laissa tomber sa jambe et s'assit sur son matelas. « Je m'étire toujours les muscles, et crois-moi si je voulais t'aguicher, j'opterais pour une méthode plus discrète ... » fit-elle en rigolant, se penchant sur le bord du lit pour se retrouver la tête en bas, ses longs cheveux s'éparpillant sur le sol, tandis qu'elle tentait de faire sortir la boîte et que celle-ci se coinçait dans les bouts de métal qui soutenaient le matelas. Elle cessa tout mouvement et sentit un certain agacement l'envahir.

Apparemment, il avait eut raison. « Je suis foutue. » Elle s'imagina, un instant, devoir sortir cette boîte après s'être réveillée en retard. « Si je porte ma veste kaki et que j'ai pas accès à mes talons beige je vais hurler. » dit-elle en redressant la tête. « D'ailleurs, bravo, tu es le premier mec que je rencontre qui agence bien son chandail et son pantalon. » Elle agrémenta ce compliment d'un regard plus qu'amusé. C'est là qu'il lui répondit en parlant de Matsumoto. Elle rit à nouveau de bon coeur.

« Okui Matsumoto ? T'es sérieux ? Ce gars est encore à l'école ? Il doit avoir redoublé quoi ... trente fois au moins ? » Elle marqua une pause et ajouta, pensive : « Je me demande même s'il sait en quelle année nous sommes ... » Elle retira ses bas, fit bouger ses orteils et croisa les jambes en s'appuyant contre le lit, jetant un coup d’œil amusé à son comparse. « Tu peux t’asseoir si tu veux. À moins que ce soit une nouvelle technique d'étirement des jambes. » plaisanta-t-elle en ouvrant une autre lampe parce qu'il faisait un peu sombre.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Mar 25 Aoû - 5:20


Elle serait plus discrète, hein. Le jeune homme la regarda un moment puis haussa un sourcil, ne répliquant rien de plus là-dessus, elle avait un point. Ce serait franchement idiot de faire l'aguicheuse avec une technique d'étirement, n'est-ce pas. Quoi qu'il se doutait bien que certaines filles iraient jusque là.

Alors qu'elle se penchait vers le rebord du lit en tentant de sortir la boite, un petit sourire très espiègle apparut sur le visage du jeune homme. Les lits de l'école étaient plus bas que la normal, de se fait, mettre une boite en dessus était facile, mais la ressortir par la suite devenait complexe.

Un soupire plus tard, il s'approcha de la demoiselle en lui faisant signe de descendre du lit et souleva la base quand elle fut descendu, il tendit la jambe et sortit la boite en redéposant la base par la suite en la regardant, mais surtout en écoutant ce qu'elle disait.

« C'est surement parce que je fais attention à mon apparence. J'aime bien passer des heures devant la glace et me dire que je suis beau. » Dat sarcasme. Il la regarda de nouveau en haussant les épaules. En vérité, il faisait attention à son apparence, mais c'était jamais dans l'intensité comme la poupée si présente.

Elle parla de Okui Matsumoto et il la regarda de plus belle, elle avait raison sur beaucoup de point, ce mec était une plaie. Et dès qu'on pouvait entendre les « NEEEEH NEEEEEH !!! » désagréable et répétitif de ce mec, tous s'entendait pour dire qu'ils avaient envie de lui écraser la tête contre le mur.

« Je peux m'asseoir, si tu veux tout savoir. Mais j'ai peur de froisser mon beau pantalon. »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 5:33

Tout en Haut
Fred Yoshida

Lorsqu'il souleva le lit sans problème et extirpa la boîte de sous la structure alors elle ouvrit de grands yeux. À vrai dire, elle ne savait toujours pas où elle rangerait ses effets, mais elle trouverait bien une manière. Alors, quand il lui fit savoir qu'il passait des heures devant la glace, l'étudiante se sentit un peu vexée, lui lançant un regard sombre. « Je suis pas comme ça. » Elle marqua une pause et s'approcha de lui en venant lui appuyer son index sur le torse d'un double-poke en paraissant un peu mécontente de l'image qu'il avait d'elle. « C'est pas parce que j'aime les beaux vêtements que je suis extrémiste, hein. Par exemple, même si tu t'es pas peigné les cheveux depuis au moins deux jours et que tes chaussettes sont dépareillées, je te parle quand même. »

Elle affirma ses paroles d'un signe de tête très sérieux et se retourna avec grâce, venant simplement se pencher pour ouvrir la boîte au moment même où Tai lui faisait remarquer que s'il s'assoyait il allait froisser son pantalon. « T'es drôle toi. » fit-elle en sortant une paire de chaussures. « Fait gaffe, je pourrais t'obliger à porter mes talons. » Cette idée machiavélique fut accompagnée d'un petit air de peste. Elle s'approcha de son placard et sortit quelques fringues en espérant pouvoir ranger le plus grand nombre de trucs, les plaçant par couleur parce qu'elle était, au final, un peu cinglée pour vrai. « Je parie que tu me détestes. Tu dois te dire que j'suis une pauvre idiote superficielle. » Bon, ça y est, elle reniflait, les larmes lui montaient aux yeux.... Sa sensibilité à fleur de peau venait de l'envahir d'un coup. Bang !
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Mar 25 Aoû - 5:43


Elle n'était pas comme ça. Il la regarda qui s'approchait avec ce regard de fille pas contente, vous savez ce regard qui pousserait n'importe quel mec à se sentir coupable. Ce regard là, malheureusement pour que ce regard fonctionne, il faut une certaine complicité entre les deux personnes et cette complicité n'était pas encore présente, rencontre trop récente. Elle le double poka ce qui poussa chez Shike un petit agacement, la regardant toujours droit dans les yeux. Elle s'auto-proclamait non extrémiste mais ...

« Tu sais que je ne me suis pas brosser es cheveux depuis deux jours et que j'ai des chaussettes dépareillées, mais tu n'es pas extrémiste, du tout. » Elle était drôle. Tient, elle lui disait la même chose et cela poussa Shike à hausser un sourcil de nouveau. Cette menace avait quelque chose à le faire frissonner, non pas qu'il avait peur qu'elle ose, mais parce que ...

C'était surement inconfortable comme chaussure et qui plus est, elle n'avait pas sa taille. Pauvre orteils. Pendant qu'il pensait à cela, elle s'était rendue vers son armoire et cherchait une astuce pour mettre ses chaussures dans celle-ci en ... prononçant des mots débiles et en... reniflant? Bordel, elle sortait le grand jeu cette fois.

« Si c'était le cas, je ne serais pas dans ta chambre à te faire la conversation ou à t'écouter me faire des menaces. » Il s'installa sur le matelas en posant les coudes contre les genoux, un peu pencher vers l'avant en la regardant toujours. « Qui évaluera quand je ne me suis pas peigné et qui me dira si j'ai des chaussettes identiques ou pas. »




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 6:05

Tout en Haut
Fred Yoshida

Lorsqu'il lui fit savoir qu'il ne serait pas dans la chambre avec elle s'il la trouvait désagréable, la demoiselle tourna la tête vers l'étudiant, les larmes toujours dans les yeux et cet air piteux au visage. Elle avait les mains au sol et le fixa attentivement jusqu'à ce qu'il utilise encore l'ironie pour l'embêter. Fred eut un grognement et déposa sa dernière paire en répondant : « Ok ok ça va ! Je suis peut-être un peu extrême. »

Elle s'humecta les lèvres et se leva, au final, pour venir fermer les portes du placard. Elle avait réussit et se sentait vraiment réconfortée. La boîte en carton, elle la prit entre ses doigts et s'approcha pour la poser sur les cuisses de Taizen. Une fois que ce fut fait, elle s'assit près de lui, l'observant comme si elle était une gamine et lui le type sage. Ce qui, au fond, était un peu le cas.

« T'en penses quoi des mecs qui font du patinage artistique ? » Ça pouvait paraître stupide, mais elle posait cette question à tout le monde. Elle essuya le coin de ses yeux avec ses doigts et eut un soupir en réalisant que son mascara avait coulé. Fred se leva, s'approcha du miroir et sortit tout ce dont elle avait besoin pour se nettoyer complètement le visage. Mais elle était toujours attentive à lui, en revanche.
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Shike Taizen
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année
(G) Pensionnaire ▲ Quatrième Année

126
19/08/2015

Personnage
N# de Chambre:
Disponibilités:
Relations:

Mar 25 Aoû - 6:11


Un peu, au moins elle l'admettait. Quand elle s'approcha en venant mettre la boite de carton contre ses cuisses, il retira ses bras et posa ceux-ci contre la boite en regardant la demoiselle qui venait prendre place près de lui. Le silence plana un moment avant qu'une nouvelle question ne tombe sur la tête du jeune homme. Elle avait de ces questions tout de même. Jamais personne ne posait ce type de question, mais bon, c'était une passionnée de patinage artistique, logique.

« Je pense que je m'en fiche. Tant que les mecs sont heureux dans le domaine qu'ils ont choisi, pourquoi aurais-je quelque chose à y redire ? » Demanda-t-il en haussant les épaules. Il plia la boite de carton en se disant qu'il l'apporterait au recyclage quand il posa son regard sur la demoiselle qui sortait l'artillerie lourde.

Cette fois, la surprise fut tout de même visage sur le visage du jeune homme. Les filles faisaient -elles tous ceci avant de dormir la nuit? Il la regarda de nouveau puis soupira.

« Je crois que je vais te laisser maintenant. Il se fait tard et comme tu vas te transformer en monstre après avoir retirer ton maquillage. » Il marchait vers la porte déjà.




Revenir en haut Aller en bas
Fred Yoshida
avatar
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(F) Pensionnaire ▲ Deuxième Année

117
22/08/2015
Deuxième année.
Bisexuelle.
Japonaise (ce prénom est un leurre).

Personnage
N# de Chambre: A10.
Disponibilités: Libre.
Relations:

Mar 25 Aoû - 6:28

Tout en Haut
Fred Yoshida

Elle était contente de sa réponse. Elle convenait assez bien à l'image qu'elle avait de lui, mais alors qu'elle était en train de se démaquiller, il choisit ce moment pour filer. Il fallait dire que ça n'avait rien de très chouette de côtoyer une demoiselle alors qu'elle s'occupait d'elle. Quoique ... ça dépend du domaine, ça.

Ceci dit, alors qu'elle retirait son rouge à lèvres, elle entendit clairement ses paroles, sentit son corps entier sursauter et se retourna en tenant une lingette humide : « QUOI ?! Mais je suis pas un monstre du tout ! » s'exclama-t-elle en paraissant tout de même très insultée qu'il puisse penser une chose pareille. Sauf qu'avant même qu'elle ait pu ajouter quelque chose, il était déjà partit.

« Bonne nuit. » fit-elle bien que cela soit parfaitement inutile. Elle termina ce qu'elle avait commencé et enfila son pyjama avant de se rouler dans ses draps comme un bébé. Fred n'aimait pas trop quand elle était seule pour dormir, mais ce serait comme ça pour ce soir. Et puis ... elle avait passé une soirée sympa, non ?
© flappy bird.



You make me float free. My love for you is endless. No ties are binding me. Oh I'm in zero gravity.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
Tout en haut (Privé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyons voir si le coin me paraîtra plus cool d'en haut [privé]
» Le conte du tout petit chat (privé)
» MISHA → j'ai toujours regardé vers le ciel. La liberté se trouvait tout là-haut. (ec)
» Un petit oiseau, perché tout là haut...
» LE PASSE , LE PRESENT ET LE FUTURE JAF 1 MEMBRE IMPORTANT DELA SALLE D EN HAUT !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Le Dressing-