Burning G☢ld
Les Patrons
Jamshid (MP)
Miyako (MP)
Most Wanted

La Catastrophe de Naha
Bienvenue à Kansen ─ L'institut Burning Gold est le phare qui illumine l'île de par l'intérêt international qui gravite autour de cet institut. Jusqu'à aujourd'hui tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'à ce qu'un essai nucléaire provenant d'un pays encore non-identifié soit tiré à quelques kilomètres des côtes japonaises. La capitale de Naha fut entièrement détruite par un immense tsunami, des suites de l'explosion de la bombe, tandis que la cité de Kansen ─ là où se situe l'internat ─ fut également touchée, mais en moins grande quantité. Dans leur cas, non seulement de nombreux bâtiments furent détruits, mais la radiation n'échappa aucunement à une partie des citoyens. Certains succombèrent à leurs blessures alors que d'autres ... (SUITE ICI)

Partagez | 
 

 You understand me ? [PV. Kazuki Mura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Brandon A. Pennsatsucky
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Première Année
(G) Pensionnaire ▲ Première Année
15
27/09/2015
18
1er année
pansexuel
américain

Personnage
N# de Chambre: B21 w/ Kazuki
Disponibilités: 2/7
Relations:

Dim 4 Oct - 21:36

« It`s cool not growing old. I like being the eternal stud. » - Damon Salvatore
You understand me -
Brandon avait un peu de mal à s'intégrer à la culture japonaise. Il ne pouvait même pas comprendre ces camarades qui parlaient japonais. Pour lui tout était pareil et ressemblait à un vague "ting ting ting". De plus, l'américain n'avait sympathisé avec personne et se sentait vraiment seul puisqu'il ne pouvait voir sa mère que pendant le week-end. Jamais il n'aurait pensé que l'amour maternelle qu'elle lui portait lui manquerait autant, et pourtant ! Il n'était plus qu'avec lui, lui-même et ses clopes. Il n'avait même pas vu son coloc' qui, d'après son nom, était aussi asiatique. Ils auraient pas pu le fourrer avec un autre occidental ?!

Ne supportant plus l'air étouffant de ce pensionnat, Brandon avait décidé de sortir un peu du cadre scolaire et de respirer l'air frais de la ville. Ne pouvant et n'osant parler à personne, l'américain n'avait que ses pensées comme seuls distractions et des fois c'était un peu lourd. Tout le temps même.

Brandon se fichait pas mal de l'heure à laquelle il était sortit et l'heure à laquelle il comptait rentrer, il voulait juste prendre un break loin de toutes ces règles.

Il ne faisait pas gaffe où il allait, il marchait sans vraiment but précis et puis de toute façon il ne connaissait pas la ville alors il se laissait guider par son instinct.

Ces écouteurs vissés dans ses oreilles, une clope au bec Brandon déambulait dans les rues japonaises et arriva finalement dans un parc. La nuit était déjà bien avancé et la journée allait touché à sa fin. Il jeta son mégot au sol et reprit une cigarette avant de poser son fessier sur un banc.

Sa tête se leva vers le ciel nuageux alors qu'il soupirait la fumée toxique loin de son organisme. Il ferma les yeux et se concentra sur la musique. Cela faisait longtemps que Brandon ne s'était pas retrouvé seul et la dernière fois que c'était arrivé, il n'avait pas franchement aimé.
Visiblement même dehors son cerveau ne pouvait s'empêcher de ruminer et l'empêcher de se reposer. Rester ici devenait inutile, autant rentrer au pensionnat.

Brandon se leva en soupirant une énième fois son désespoir et mit ses mains dans ses poches. Alors qu'il s'apprêtait à sortir de ce parc, les rues devant lui ne lui disaient rien. Il n'arrivait même pas à se souvenir par où il était passé pour arriver ici. Il poussa un grognement d'énervement et tapa de sa paume de main son front innocent. Comment pouvait-il ne pas se souvenir par où il était arrivé ? Était-ce par la gauche ? Ou bien par la droite ?

Poussant un gracieux "Fuck this shit", Brandon tapa dans un misérable caillou qui tomba dans les égouts. Brandon venait de noyer un pauvre petit caillou innocent.
Le roux était au bord du désespoir. Il était hors de question qu'il passe la nuit dehors comme un mendiant alors qu'un lit au chaud l'appelait.

Soudain, son espoir passa à côté de lui : un jeune homme probablement dans sa tranche d'âge venait de passer. Il s'éloignait de plus en plus tout comme l'espoir qu'avait Brandon de rentrer au pensionnat. Le fumeur marcha rapidement derrière le garçon et finit par le rattraper. L'adolescent lui coupa la route en souriant. Sourire qu'il faillit perdre en voyant qu'il ne s'agissait pas d'un occidental. En même temps, on était au Japon pas aux États-Unis. Il n'avait plus qu'à espérer que son interlocuteur comprenne et parle anglais.

« Salut ! Je suis nouveau ici et je me suis perdu. J'suis dans ce pensionnat là… Tu dois forcément connaître avec son nom… Burning Gold ! J'connais pas les rues et j'ai du mal à me repérer. Tu peux m'aider s'teuplait ? »

Au vue du visage que tirait l'inconnu, il ne devait pas bien comprendre ce qu'il essayait de lui dire. Brandon soupira d’exaspération et sortit son téléphone portable qui était son seul moyen de sortir de ce merdier. Il tapa rapidement sur son portable et une voix robotique japonaise émana du téléphone et répéta ce qu'avait dit l'américain, ne servant que de traduction.
Faites qu'il ne soit pas sourd !


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki Mura
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(G) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
17
27/09/2015
19
Deuxième année
Hétéro
Japonais et français

Personnage
N# de Chambre: B21 with Brandon
Disponibilités: Libre~
Relations:

Dim 4 Oct - 23:47

La tranquillité que Kazuki arrivait à trouver dans quelques endroits au lycée était certes des plus agréables, mais cela ne valait pas ses escapades en ville et en dehors.

La sensation oppressante qui régnait parfois dans l'enceinte du lycée devenait parfois intenable, il préférait donc s'adonner à une des ses grandes passions, son "trajet du bonheur" comme il l'appelait. Notre étudiant insociable était aussi un grand adepte des habitudes tenaces, ce genre d'habitudes que l'ont ne changerai pour rien au monde. Ce trajet consistait à marcher, le casque vissé sur la tête avec la musique rugissant à plusieurs mètres à la ronde, puis, se retrouvant devant son "temple" (une vulgaire boulangerie/pâtisserie comme il en existe partout ailleurs, mais, ne critiquait jamais ce lieu sacré devant lui, sous peine de.. Enfin, vous ne voudriez pas le savoir..) il acheta comme à son habitude, un assortiment de gâteaux et de bonbons qu'il se dépêcha de coffrer dans son sac à dos, ainsi que 5 chouquettes, pourquoi 5 ? Car le parc, la prochaine et dernière étape de son périple se trouve à 5 minutes de ce parc, 1 chouquette par minute, un savant et ingénieux enchainement de coups de dents, presque chronométré lui permettait de se mettre dans le bain d'un univers reposant et libéré à souhait.. Le parc.

D'ordinaire si plein de vie, mais surtout de bruits en tout genres et de gamins courants ça et la, le parc serait l’ennemie numéro un de Kazuki. Cependant, si l'on sait choisir les horaires, et le jour, cet endroit se révèle être vide de toute vie humaine, laissant place à une nature dont on ne se lasse jamais, en bref, le repère parfait d'un Hermite au caractère aussi froid que la glace.

Se dirigeant vers cette antre, notre chère étudiant se laissa tomber dans son imagination, se coupant une nouvelle fois du monde, enfin, jusqu’à ce qu'un étrange personnage lui coupa l'herbe sous le pied, et, ne laissant nul temps à une quelconque réponse, il enchaina avec un charabia à peine compréhensible, seul quelques bouts de phrase semblait familier à Kazuki, oh, et un "Burning Gold" qui l'intrigua au plus haut point.
Il a à peu près le même age, mais on dirait, à son visage que c’est un étranger, après une analyse approfondi, on dirait que cette langue c'est de l'anglais.. Cela va poser problème à notre étudiant rebelle car, à part des bases acquise en France au collège et quelques cours appris sur le tas grâce au jeux vidéos, il ne s'y connaissait pas vraiment..
Puis, en voyant son l’étranger farfouiller dans sa poche, il resta de marbre en voyant la scène qui se passait sous ses yeux.. Utiliser un téléphone portable pour se faire comprendre ? Encore plus étrange que prévu..
Cependant la voix robotique "japonaise" sortant de l'appareil était bien plus compréhensible qu'un anglais presque inconnu. En effet, il semblerait que ce soit aussi un étudiant de Burning Gold et qu'il se soit perdu.. Mais quel boulet..

Par crainte de mal se faire comprendre et d'aggraver encore plus la situation, notre fan de gâteaux pris le téléphone de cet élève, et commença à écrire, puis, en montrant l’écran à son vrai possesseur.

« Je suis aussi de Burning Gold »

Une voix anglaise robotique, elle aussi, sortit du téléphone, un vrai dialogue de robot.. On a connu meilleure comme journée..
Une goutte de sueur glissant le long de la joue de Kazuki emportait avec elle les moments de plaisir dans le parc qu’il était en train de louper..


Revenir en haut Aller en bas
Brandon A. Pennsatsucky
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Première Année
(G) Pensionnaire ▲ Première Année
15
27/09/2015
18
1er année
pansexuel
américain

Personnage
N# de Chambre: B21 w/ Kazuki
Disponibilités: 2/7
Relations:

Dim 11 Oct - 17:58

« It`s cool not growing old. I like being the eternal stud. » - Damon Salvatore
You understand me -
Le chinois, le japonais ou je sais pas quoi de toute façon ils se ressemblent tous, prit son téléphone et tapa dessus. Woh. Wait a second. Qui lui a permis de poser ces mains d'ouvrier sur son beau portable ? Les paysans de nos jours, je vous jure... Brandon leva les yeux d'exaspération et soupira. La voix féminine (sisi c'est une femme) retentit pour dire une chose encore plus utile que "le chat est mort"

« Je suis aussi de Burning Gold »

Brandon poussa un léger rire et passa ses mains dans ses cheveux. Il sortit une cigarette et l'alluma. Il en aura besoin.
L'asiatique lui rendit son cellulaire et Brandon expira la fumée, se souciant peu de sa trajectoire.

« Qu'est-ce que t'es con ma parole. Ça nous avance pas, Jesus Christ... »

Bien évidemment, ce n'est pas ce qu'il demanda à la pauvre machine de traduire. Il tenait à rentrer et dormir au chaud. Il opta pour un truc plus soft.

« Cool. Je suis Brandon pour l'info. Ça te gênerait pas de me raccompagner au pensionnat ou au moins m'indiquer le chemin parce que je ne saurai pas retrouver le chemin seul. Merci. »

Est-ce qu'on peu parler d'hypocrisie ? Je crois bien. Et il continuera de jouer la carte de l'hypocrisie pendant quelque temps encore. En effet, le jeune homme ne pouvait pas rester dans l'ignorance encore plus longtemps. Il était donc possible qu'il se serve de l'asiatique pour apprendre le japonnais. En échange il lui apprendrait l'anglais, un marché équitable non ?
Ouais, le p'tit gars avait de la suite dans les idées.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki Mura
avatar
(G) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
(G) Pensionnaire ▲ Deuxième Année
17
27/09/2015
19
Deuxième année
Hétéro
Japonais et français

Personnage
N# de Chambre: B21 with Brandon
Disponibilités: Libre~
Relations:

Mar 20 Oct - 23:32

A peine la "conversation" robotique terminée, Kazuki repéra déjà des attitudes de bad-boys dont il avait horreur chez l'étranger, le début d'une relation de haine ? Hm, qui sait. Mais malgré la fumée expirée par ce "Brandon" qui semblait avoir comme unique but de se loger dans la face de notre chère fainéant de première, il tenta de se contrôler, en logeant ses mains dans ses poches pour éviter un mauvais reflex nerveux. Mais.. Attendait.. Brandon ?.. Hmm, cela lui semblait étrangement familier, mais pourquoi.. Ce n'est pourtant pas le genre de prénom commun dans la région, dans le pays tout entier même.. Enfin bref, cela lui reviendra peut-être plus tard, pour l'instant, se débarrasser au plus vite de cette présence gênante et bloquant l'accès à son paradis est la chose la plus urgente.

Il repris le téléphone de l'anglophone pour continuer cette conversation des plus étranges.

« Alors d'abord tourner à gauche, puis une fois devant l'épicerie, prendre la deuxième rue à droite, continuer sur 200m prendre la 3eme rue et..»

En tapant le texte sur le téléphone, il se réalisa que même lui ne trouverais pas le chemin avec ces indications.. Il repris alors, plus simple.. Enfin..

« Suis moi je vais t'accompagner.»

Plus simple pour son interlocuteur, mais pas pour Kazuki.. Refaire le chemin inverse alors qu'il était à deux pas du paradis ?.. Il savait a ce moment qu'il n'aurait pas du passer sous cette échelle en passant dans la rue envahi de chat noir.. Les superstitions ne sont pas dans ses croyances mais la.. Le début d'une malédiction ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
You understand me ? [PV. Kazuki Mura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yuzuru Kazuki
» [VIème Tournoi] 8è de Finale : Yoruichi Vs Kazuki
» [Entrainement] Ashe VS Kazuki Silfrid
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» Sujet inutile : les significations de vos prénoms :P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burning Gold :: Le Parc-